Petite diapositive sur Ségolène Royal

Escale de l’« Abrincate » à Yokohama (Japon) en décembre 2001.

Au terme d’un Congrès international sur l’exploitation de l’enfance, une conférence de presse est organisée par le Ministre belge de la Justice, représentant à cette date la présidence de l’Union Européenne. Une cinquantaine de journalistes, asiatiques, européens, américains, écoute les conférenciers, dont Madame Ségolène Royal, à l’époque Ministre française de l’Enfance et de la Famille : elle fut absolumnent remarquable, pretinente, précise, à l’écoute des questions et critiques des journalistes, et d’une sérénité à toute épreuve. Un petit chef-d’oeuvre de compétence et de conviction, digne d’une analyse sérieuse d’une ONG internationale, et sur un sujet qui n’intéresse que rarement les ministres … et dans un contexte où elle n’avait, à l’époque, aucun intérêt politique hexagonal.

On la dit présidentiable pour 2007 en France, et les sondages sont favorables.

La présidence qui se termine tombe en vrille. Les ambitions personnelles des impétrants affichent – comme rarement – un degré de démagogie et donc de mépris face à la précarisation d’une partie de la population, qui pourtant ne manque pas d’occasion de protester peut-être autant sur la méthode de gouvernance que sur le fond des solutions aux problèmes de la vie quotidienne. Si ce spectacle d’arrogance et de morgue continue comme il a commencé, on pourrait être tenté de faire confiance à une personne qui dans ses mandats locaux et régionaux n’a pas démérité et qui par ailleurs refuse de se lancer dans une bataille ridicule de machistes, y compris dans son propre camp.

Après tout, une présidence n’est plus désormais ce qu’elle était naguère : la plupart des problèmes internationaux ne peuvent être traités qu’au niveau européen, et il faut espèrer que la gestion européenne maintiendra – et délèguera encore plus – la gestion de la vie quotidienne des gens au niveau national.

En attendant d’en savoir plus sur un programme concret, l’image de Ségolène Royal et son estime dans l’opinion sont peut-être au simple niveau du Café du Commerce.

Mais, en ce moment, ce n’est pas à la télévision française ou à Bruxelles qu’on écoute les Français. C’est, pour l’instant, dans la rue et au Café du Commerce qu’on peut saisir l’état réel de la société française.

Advertisements

Un commentaire pour Petite diapositive sur Ségolène Royal

  1. bourrique! dit :

    OUAIP!
    moi aussi je veux y croire!
    merci pour le lien vers ton blog!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :