Sécurité d’Israël = destruction du Liban ?

En quoi la légitime défense de l’Etat d ‘Israël justifie-t-elle, au Liban, la destruction des routes, des centrales électriques, le bombardement d’immeubles de civils et des stocks de fuel, et l’impossibilité d’approvisionner les hôpitaux ?

On avait cru comprendre que le peuple libanais avait réussi, au prix de l’assassinat de Rafic Harriri, à se libérer de la tutelle de la Syrie…Il faut donc croire dans la stratégie internationale qui se développe, cette étape n’a aucune importance, et on ne nous fera pas croire que la prise en otage de deux soldats israëliens est une raison suffisante pour détruire le Liban. Il y a évidemment une stratégie internationale derrière ces « évènements » : l’Irak, L’Iran, l’Afghanistan qui, comme chacun le constate, évoluent vers une démocratisation à grande échelle… Les pompiers pyromanes nous préparent une bonne conflagration générale, et ils savent parfaitement qu’à partir d’un certain degré de gravité, il faudra choisir son camp…
Car enfin, qu’est-ce que c’est que cette histoire de Conseil de Sécurité de l’ONU qui refuse, pendant un mois de discussions, de prononcer une demande de cessez-le-feu lorsqu’une guerre s’enflamme ?

L’ONU accepte-t-elle désormais que la lutte contre le terrorisme suppose la destruction d’un pays membre ? Mais en même temps, pourquoi l’ONU n’a-t-elle pas réagi lorsque le président iranien a proclamé à plusieurs reprises que l’Etat d’Israël devait être détruit, tout en annonçant la poursuite de ses activités nucléaires ?
(Tiens, on n’a plus de nouvelles de la réforme de l’ONU ?)
Pendant ce temps, la « légitime défense » continue à Gaza : L’Etat d’Israël reproche au gouvernement palestinien de ne pas « tenir » ses troupes, mais détruit – depuis plusieurs années – les casernes de police palestinienne, vient d’emprisonner un tiers du gouvernement palestinien, et de couper les ressources financières de l’Autorité Palestinienne ?

Si poser ces questions, c’est participer aux effluves internationales d’antisémitisme, alors lisez les éditoriaux de Mr Ben Simon, rédacteur en chef du grand journal israëlien « Haaretz » : faut-il poursuivre Mr Ben Simon pour antisémitisme ?

Dans un pays démocratique, une politique se juge à ses intentions ou à ses résultats ?
Les intentions, c’est de la communication.
Mais attention, avec les résultats, la vérité apparaîtra nécessairement.

Publicités

2 Responses to Sécurité d’Israël = destruction du Liban ?

  1. Philippe dit :

    (Tiens, c’est vrai ça, elle en est où la réforme de l’ONU?)

  2. minyan dit :

    Interessant…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :