Pour Ségolène Royal

L’Abrincate a suivi, de l’étranger (proche), les débats du Parti Socialiste pour la nomination du candidat aux élections présidentielles. Le choix d’une personne face à une échéance aussi importante se produit dans un mélange complexe d’arguments politiques, de perception de la personnalité, notamment dans ses réactions spontanées face à l’actualité ou face à des questions impromptues. Un analyse peut être excellente, mais la personne qui la formule est-elle crédible ? Tous les candidats ont de bonnes idées (les Français aussi), mais qui aura le courage et la volonté dans la tempête ?

Laurent Fabius : difficile de croire et d’adhérer à un discours qui se dit « le plus clairement à gauche » quand on se souvient de sa pratique du pouvoir comme Premier Ministre. Par ailleurs, que signifie préconiser l' »alternative socialiste » au projet de Constitution européenne, lorsqu’on sera le seul pays « socialiste » dans un Sommet de Chefs d’Etat de 25 pays, aux côtés des nationalistes polonais, tchéques, ou hongrois et face à une Commission Européenne à l’approche anglo-saxone, celle d’une Europe de simple libre-échange ?
Le SMIG augmenté de 100 euros le lendemain de l’élection ? Sans préciser que cette augmentation sera diluée dans les augmentations d’impôts, par exemple pour re-nationaliser EDF ?
Quant au look, tenter de nous faire croire à la continuité avec Mitterrand en arborant un feutre noir à l’anniversaire de sa mort au cimetière de Jarnac, tout en reprenant les airs de « jeté-battu » du même Mitterrand, ou promouvoir d’avance Nicolas Hulot au premier rang du gouvernement (il n’avait rien demandé de cet ordre-là) etc, etc…
Fabius, bon produit d’une lignée socialiste incantatoire, mimétique (pour ne pas dire caméléonesque…) dissimule mal une assurance/arrogance technocratique, dont on sait qu’elle ne fonctionne pas parmi les 7, 8 ou 10 millions de Français en situation précaire. Monsieur Fabius, c’est la colère qui gronde dans un peuple à qui vous ne savez pas parler de face.
Strauss-Kahn : personnalité tout à fait honorable, gestionnaire compétent, mais en quoi exprime-t-il le souffle et la volonté d’un peuple ? Quelle image renvoie-t-il aux électeurs qu’il sollicite ? Certainement un excellent Ministre des Finances, voire un excellent Premier Ministre.

Ségolène Royal :

– une excellente perception des problèmes quotidiens des Français

– du réalisme et de la clarté dans l’exposé de quelques vrais problèmes, sur lesquels elle provoque des controverses salutaires – que ses propositions soient pertinentes ou non – controverses qu’elle affronte avec aplomb, courage et volonté. Elle a les nerfs. Si le slogan de Mitterrand était : « la force tranquille », celle de Ségolène Royal pourrait être « la volonté sereine ». En annonçant sa candidature, elle a ajouté un codicille : « … avec les épreuves qui vont avec... »
Qu’y a-t-il de choquant à dire, non pas la vérité, mais la ré-a-li-té, à savoir que des enseignants du public, à peine sortis de l’école, émargent dans des boîtes privées de soutien scolaire ? Enfin quelqu’un qui sait dire et affronter les tabous de son électorat…

– a déjà montré comment elle voulait pratiquer la politique, c’est-à-dire par le bas et de face, sans aucunement se laisser démonter par les procès d’intention et la médiocrité, y compris de ses propres « camarades » de parti (aussi machistes que de l’autre côté)

– prouve que ce n’est pas faire du jeunisme que de penser qu’elle représente vraiment une nouvelle génération, qui n’est plus celle des héritiers de la Résistance ni celle de la Guerre Froide, ni celle des socialistes incantatoires.

Du réalisme, du courage, de la volonté, de la solidité dans l’adversité.

Alors, dira-t-on : « Est-ce qu’elle fera le poids devant le président iranien Hamadinedjad en cas de grave crise internationale » ?
D’abord la question est légitime si on se la pose aussi face aux candidats-hommes…
Ensuite, tout le monde sait que désormais, la politique internationale se délibère – à juste titre et de plus en plus, même si ce n’est pas encore assez – au niveau européen (sauf le droit de veto à l’ONU). Si « la grandeur de la France » a encore un sens aujourd’hui, c’est dans l’influence et l’attractivité qu’elle peut montrer auprès de ses partenaires européens pour une politique internationale commune. On ne peut pas à la fois dire que l’Europe se construit sur la base d’intérêts communs, et demander « une » politique internationale de la France. Et dans ce domaine comme dans les autres, c’est une nouvelle génération politique qui doit s’y mettre – celle qui saura mettre l’urgence écologique et la gestion des conséquences de la mondialisation au coeur de son action au service des Français.

Car l’urgence est aujourd’hui d’avoir un-Président- e qui s’occupe des Français.

Et puisqu’il paraît qu’une femme doit apporter plus de « preuves » que des hommes dans de hautes fonctions… peut-être Ségolène Royal devrait-elle présenter, si elle est au deuxième tour de mai 2007, et peu de temps avant le choix final des Français, une sorte de « shadow-cabinet« , comme disent les Anglais, c’est à dire de qui elle s’entourera dans les postes-clés du gouvernement. Mais pourquoi ne pas le demander aussi aux candidats-hommes ?

Publicités

8 Responses to Pour Ségolène Royal

  1. Arion dit :

    Sans être « de la famille », je partage votre analyse, à une réserve près : la « solidité dans l’adversité ». Difficile à dire a priori. On peut savoir affronter crânement ses rivaux et perdre pied dans une tempête nationale.

  2. je prends connaissance de votre position avec intérêt : votre argumentaire est très clair.
    Je ne suis pas convaincu des positions européennes actuelles de Segolène Royal et ai eu l’occasion de l’exprimer sur mon blog « l’Europe dans la campagne » http://catymi.blog.lemonde.fr/.
    Mon voeu, si elle devait atteindre son but ( la Présidence de la république) est qu’elle soit autant à l’écoute des Européens que des Français ( en espérant que ce coefficient d’écoute s’éloigne autant que faire se peux du populisme, un homme ou une femme politique doit aussi montrer le chemin et ne pas se contenter de « suivisme populaire » ).
    Travailler pour le renforcement de l’Europe, c’est l’art du compromis et l’écoute des autres. Je crains à ce propos qu’elle ne soit prise en otage par la frange importante des « populistes/nationalistes » qui l’entourent maintenant, dont beaucoup n’envisagent l’Europe que comme une grande France et l’exportation des ses tares.

    Cordialement,

    Catherine

  3. Voler l’aide de Sgolne

    Depuis 3/4 jours circule sur Internet une vido o on voit, et surtout entends, la prsidente de la rgion Poitoux Charente (ex ministre dlgu l’enseignement scolaire), dire quelques vrits qui font scandale. Je ne m’tendrais pas…

  4. kamizole dit :

    Merci de votre visite sur mon blog qui m’a permis de découvrir le vôtre. Analyse très pertinente qui rejoint la mienne. J’ai rédigé une note sur la « vidéo-gaffe » de Ségolène Royal. Je suis bien évidemment partagée car il y a de nombreux profs qui font correctement leur boulot et n’auraient aucunement le temps ni même l’idée d’aller émarger dans des boîtes de soutien scolaire… Si c’est ça, la nouvelle génération, je préfère avoir bientôt 60 ans et pas d’enfant ni de petits-enfants scolarisés !
    Ceci dit, j’aimerais bien savoir qui est derrière toute cette manigance… Le même que derrière les huées et sifflets du Zénith ?
    Quant à l’Europe, Ségolène Royal a la sagesse de ne pas vouloir opposer les partisans du oui et les vainqueurs du « non » (j’en étais…). Je pense que la voie de la sagesse est celle de Romano Prodi : ne mettre dans la Constitution européenne que les grands principes démocratiques et les institutions… Il fallait être stupide comme Giscard et tous les libéraux de la *Commission et d’ailleurs pour penser qu’on pouvait nous faire gober une Constitution qui gravait dans le marbre le fonctionnement du « marché » comme alpha et oméga et horizon ultime !
    Quand j’aurais réussi à refaire ma liste de blogrolls sur WordPress je pourrais signaler votre blog.

  5. B. joseph dit :

    vous mentionnez : « une analyse peut être excellente mais la personne qui la formule est-elle crédible? » puis vous passez en revue les discours des 3 candidats.
    Laurent Fabius : exact il est dans la continuité du programme d’après 1983 ! Le P.S. et les candidats qui le représente, ne sont pas prêts à « rompre avec le capitalisme ». Le PS est le PS c’est-à-dire social démocrate (réformiste depuis 1920). Vous poursuivez sur « son arrogance technocratique qui ne fonctionne pas pour les 10 millions de Français en situation précaire  » Juste, mais qui sait parler à ces Français? Les populistes démagogiques exploitent cette misère. Pour résoudre leurs difficultés ? j’en doute
    Dominique Strauss-Kahn, vous écrivez : « gestionnaire compétent » heureusement !puis « en quoi exprime-t-il le souffle et la volonté d’un peuple? » Le mot de « peuple » sans précision, est trop imprécis. Le peuple, c’est : l’ouvrier, le cadre, le petit patron, le commerçant, la mère de famille, le curé, etc…
    Impossible de satisfaire toutes les demandes de ce « peuple », mais il n’est pas le seul dans ce cas !
    Ségolène Royal : vous êtes thuriféraire c’est votre droit, dithyrambique c’est votre choix. La candidate du PS ne défend-t-elle pas le même programme que ses camarades ? Ce qui la différencie, c’est la couche présentation : elle est auto adaptative aux résultats des instituts de sondage.Elle a peut être un feeling plus aigu .
    Après ces trois débats, la campagne pour la candidature ressemble plus à un examen de passage pour le poste de président du conseil !
    J’eusse apprécié des questions par exemple : sur l’opportunité de changer de constitution (redonner au parlement tous les pouvoirs qui lui reviennent). Un élu non exemplaire (condamné, mis en examen) doit être interdit de siéger. Quid du cumul des mandats ?
    Sur l’Europe, quelle est la position du PS sur la diminution annoncée de l’imposition des profits en Allemagne (très pénalisante pour les entreprises Françaises)? Quelle fiscalité dans la zone Euros?
    Comment le PS peut-il « imposer » à l’Europe des 25 son programme « l’europe par la gauche » ,  » l’europe par la preuve » ?
    Attendons encore quelques mois la liste définitive des candidats officiels pour avoir un débat sur les questions fondamentales.
    Félicitations pour vos articles, c’est un régal de vous lire régulièrement.

  6. H.Timoumi dit :

    Que le futur président de la France puisse prendre réellement en compte et de façon urgente les problèmes internes de grande pauvreté et je crois Monsieur que 7,8 ou 10 millions ne ressemble trop qu’à des chiffres et non à l’intance état de souffrance indescriptible des individus et familles pauvres au quotidien et dans la réalité qui existe dans ce pays « développé » et « civilisé ». Que nous puissions être un exemple pour le monde entier. Nous savons gérer des crises d’ordre international tel de bon diplomate (malgrès l’état actuel de grand et terrible deuil pour le Liban). Il nous reste à trouver des solutions pour la répartition international des richesses dans le respect de l’environnement. Là est le véritable enjeux du XXIème siècle.

  7. bob dit :

    On voit dans cette note, très claire, que vous êtes sous l’influence du charisme de S.Royal et qu’il n’y a pas vraiment d’autres arguments autres que ses qualités personelles :
    La « perception des vrais problèmes des francais » : a-t-elle parlé de la précarité, du chômage, des délocalisations, de la retraite, de la sécurité sociale …?
    Je doute que l’encadrement militaire des jeunes délinquants, les jurys populaires ou la carte scolaire soient les préoccupations réelles des francais.
    Certes elle est jeune, elle a « du réalisme, du courage, de la volonté, de la solidité dans l’adversité ».
    Est-ce suffisant pour élire un Président ?
    Et les idées, et la vision de la société que doit avoir un dirigeant ?
    Triste soir pour la démocratie en France.

  8. boudet blaise dit :

    BONSOIR A VOUS DU PARTI COMMUNISTE

    Je tiens à vous faire parvenir les textes ci-dessous; pour deux raisons :

    1) nous devons nous unir afin de faire gagner le peuple dès le premier tour de la présidentielle, pour éviter un second 21 avril

    2)nous devons bien analyser le désir du peuple et faire tout en sorte pour barrer le chemin à L’UMP et au FN

    VOTONS UTILE ET INTELLIGENT

    DONNONS LA CLAQUE DU SIECLE AUX BARONS DE LA DROITE DE COEUR

    POUSSONS LE PEUPLE VERS SA VICTOIRE

    ALORS AINSI NOUS SERONS FORTS POUR NOUS MÊMES ET NOS ENFANTS

    LES PAYS ETRANGERS ONT PERCU LA MUTATION « ROYAL »

    OUVRONS LES YEUX ET SOYONS EN PHASE AVEC LE REVEIL DU PEUPLE DE FRANCE

    Les espoirs percent de partout

    les divergences doivent s’estomper

    les forces vont s’unir

    les gens de coeur vont se mettre à travailler pour faire gagner les vraies valeurs

    bonsoir Mr Mélenchon

    Je voudrai que vous réalisiez à quel point il est important de rassembler les Français à la date d’aujourd’hui. De très graves problèmes agissent actuellement comme des freins sur l’évolution des Français. Je ne vais pas les énumérer, vous les connaissez mieux que moi.

    Seul le Peuple et la volonté du Peuple peuvent faire face à ces problèmes majeurs. Une poignée de politiques glanée à Gauche ou à Droite, serait impuissante. Ouvrons les YEUX ensemble, et réunissons nos énergies vers des réactions positives, partageons nos avancées et créons une dynamique sur le très long terme, une logique de construction en harmonie avec nos besoins, nos limitations, nos garde-fous et notre potentiel. Il ne s’agit plus de réunir la Gauche. Les enjeux sont devenus planétaires et conjointement la Gauche et ses combats. Il faut réunir les Français et faire tout en sorte pour qu’ils fassent face aux problèmes d’aujourd’hui et trouvent les solutions de demain et d’après demain.MAIN DANS LA MAIN, nous nous devons de montrer l’exemple en tant que militants de base. Les combats des divers partis de Gauche, ne sont que des batailles d’une même guerre ; celle de l’Humanité pour sa survie.

    La prochaine bataille est celle de faire sauter les pouvoirs exclusifs de l’UMP; nous n’avons plus droit à l’erreur. Nous n’avons plus le temps de nous chamailler. Nous avons une opportunité d’enfin réunir les Français.

    C’est bien amicalement que je vous demande de bien peser mes propos. Ils sont ceux d’un militant PS âgé de 40ans, père de 4 enfants qui touche 1100 euros par mois en tant que salarié, « fou » d’espoir par rapport à la désignation de Madame ROYAL. Le texte ci-dessous est un message de soutien à celle qui, je l’espère de tout coeur, sera la féderatrice detous les progrès de notre beau Pays.

    a Ségolène Royal

    madame,

    « Tout d’abord , je voudrais vous adresser de sincères félicitations et remerciements.

    Les Militants à l’unisson du peuple de France sont sensibles à votre finesse d’esprit. L’analyse, que vous avez été en mesure de faire et que vous continuez à faire, chaque jour en accord avec les différents contributeurs, est d’une très grande qualité : elle authentifie les problèmes d’aujourd’hui et nous permet d’entrevoir les solutions de demain.

    Vous représentez les valeurs Françaises qui nous identifient sur notre territoire comme à létranger. Par vous et votre Aura ainsi que vos dires et actions, vous avez la capacité de centraliser des énergies positives en vue d’un rassemblement, qui va au-delà de la Gauche(ce qui ne veut pas dire que vous soyiez l’aile droite de la gauche).
    Quand vous parlez des urgences de l’environnement, de justice, de vrais problèmes,etc… vous touchez à la vie et aux difficultés des Français. Votre « pêche », votre sincérité, votre émotivité, votre fraîcheur politique, la délicatesse et le sens de la nuance dont vous faites preuve, sont « contagieux ». Vous donnez l’exemple, le bon exemple. C’est pour cette raison, que vous arriverez à « séduire » des gens de droite.Beaucoup de gens à droite ont le coeur à Gauche.
    Vous respectez les gens! CELA LES GENS LE SENTENT. ILS SONT RESPECTABLES. VOUS POUVEZ ETRE FIERE D’AVOIR COMMENCE A GAGNER LEUR CONFIANCE.

    Chère Ségolène, encore Bravo, mais surtout merci de me permettre de cristaliser mes différentes espérances. En tant que militant à Montpellier, vous pouvez compter sur ma confiance, mon aide de soutien et de militant.

    Vous aimez la France et ses habitants, et nous qui apprenons encore à vous connaître, nous nous sentons animés d’une grande espérance, d’un courage profond et d’un « désir d’avenir »; et pour celà nous vous aimons déjà.

    MERCI POUR CE BEAU DEBUT!!!  »

    .

    blaise boudet (militant PS à Montpellier)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :