« Krach, boum, hue ! » à la Bourse de Shanghaï

Selon la chronique économique d’Olivier Pastré (France-Culture – lundi 4 mars 07), la Bourse de Shanghaï a chuté de 8,8 % dans la seule journée du mardi précédent, et les conséquences cumulées des pertes boursières sur les principales places financières de la planète se montent à  » 1 500 milliards de dollars, partis en fumée en une semaine, soit l’équivalent de 30 fois l’aide publique au développement ».

La cause de tout cela ? « … Une déclaration d’Alan Greenspan, ancien président de la Réserve Fédérale américaine, qui a d’abord dit que la récession de l’économie américaine était PROBABLE, pour ensuite revenir sur ses propos, en disant qu’elle était POSSIBLE… mais rien n’y a fait… le mal était fait ».

Donc la « parole verbale » d’un fonctionnaire fédéral américain, qui n’est plus en fonction officielle et qui s’est simplement trompé d’adjectif, a entraîné la perte de 1 500 milliards de dollars en 5 jours ouvrables.

Inutile de nous rétorquer qu’on n’entend rien à l’économie.
Si un chroniqueur économique présente les choses de cette manière, c’est qu’il doit bien y avoir du vrai dans cette formulation.
Ou alors … quelle est la crédibilité d’un chroniqueur économique ?

Si donc il y a du vrai, combien de temps accepterons-nous encore de voir des richesses financières monumentales dilapidées avec cette légèreté, sachant que ces richesses sont le résultat du travail de dizaines de milliers de personnes dans les entreprises, désormais « globalisées » et cotées en Bourse ?

Qui serait d’accord pour émettre une autre « parole verbale «  ou une autre erreur de langage bien pesée, qui entraînerait une hausse des valeurs en Bourse, permettant de générer ne serait-ce que 10 % de la somme perdue la semaine dernière, pour vacciner et scolariser ne serait-ce que 20 % des enfants non scolarisés de la planète ?

Combien de temps accepterons-nous de voir des pans entiers de la planète retourner à l’état de jungle, ignorée d’une bande de zozos qui jouent au tiercé avec l’argent accumulé sur le travail des autres ?
Et ils s’en vantent en plus … à longueur de téléjournaux, que par ailleurs ils maîtrisent, puisque la mode, chez ces gens sérieux et « compétents », est de se payer des médias comme « danseuses » ?

Et ce sont ces meutes de chiens, qui aboient (deux heures par jour…) autour de la corbeille, sur les ordres de maîtres qui veulent nous faire la leçon pour nous convaincre que la privatisation des services publics de santé et d’éducation est la  » seule solution «  pour réduire la pauvreté dans le monde, que l’impôt est une violation du droit à la propriété, etc… ?

Et la « ruse de l’Histoire » est que ce genre de batifolage, dans l’impunité totale, se produit pour la première fois en Chine, pays qui cumule désormais à la fois le capitalisme le plus échevelé et un régime politique dictatorial, qui censure les moteurs de recherche sur Internet, qui affame ses paysans, et refuse tout droit à l’éducation à des dizaines de millions d’enfants chinois pour cette seule raison que leurs parents ont émigré vers les villes pour survivre, mais sans autorisation…

Franchement : qui fait de l' »idéologie » dans tout ça ?
Qui est sérieux, réaliste et professionnel dans ce paysage global qui devient lunaire ?
Les regards de poissons crevés des participants au Forum-Aquarium de Davos ? ou les acteurs aux mains nues des Forums Sociaux Mondiaux ?

Publicités

One Response to « Krach, boum, hue ! » à la Bourse de Shanghaï

  1. Joël Minois dit :

    Dans le principe vous avez raison, mais vous savez bien que dans n’importe quel troupeau, il suffit d’un rien pour déclencher une panique ou au moins des mouvements de foule. Individuellement, les gens sont à peu près intelligents et pleins de bon sens, mais collectivement, ils perdent tout sens de la mesure et font des actes totalement irrationnels et votre générosité a beau trouver cela anormal, je crains que ces bons sentiments soient parfaitement vains, mais Cyrano ne meurt-il pas en disant :
    ………….. Je le sais !
    Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès !
    Non ! non ! c’est bien plus beau lorsque c’est inutile !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :