La « Nouvelle Economie » en bande dessinée…

Extrait de l’AGEFI du 09.03.07 :

« Les partisans de la société X… continuent à être persuadés que les actions du soi-disant inventeur du verre intelligent demeurent grossièrement sous-évaluées.(…) Le principal succès du groupe fut de rester en vie malgré son incapacité à générer le moindre profit.(…) Récemment en moins de trois mois, le prix du titre a doublé. (…) La société aurait-elle déclaré un profit ? (…) Non, une des raisons de l’envolée fantastique de l’action dans un marché en forte baisse, c’est que la société a été choisie pour recevoir le prestigieux Prix Frost et Sullivan 2007 d’excellence en technologie..(…) Le PDG s’est déclaré très satisfait d’avoir gagné cette récompense distinguée.(…)
Il apparaît que certaines sociétés ayant gagné la même distinction dans le passé aient montré moins d’enthousiasme.(…) La société Promega Gmbh de Mannheim, choisie l’an passé pour recevoir le Prix 2006 de l’innovation (…), pour avoir le droit de publier qu’elle a reçu un tel Prix, aurait eu à obtenir une « licence de lauréat » de la part de Frost et Sullivan, en échange d’un peu d’argent. (…) Le PDG a déclaré :  » Nous considérons clairement que le fait d’exiger de l’argent en échange d’autorisation de publier l’obtention d’un prix représente une pratique très douteuse du point de vue de l’éthique : il s’agit d’une invitation à la corruption. Par conséquent, nous n’acceptons pas un tel Prix« .

Entre l’invention des « avions renifleurs », de  » la mémoire de l’eau « , du nouveau médicament « Métanymil », du fil à couper le beurre, ou de la clé du mât de tente, la recherche – appliquée – est illimitée.

Il  y a  pourtant des inventions à la fois stupides et utiles : on pourrait proposer pour le Prix Frost et Sullivan 2008, la société suisse qui a inventé le robot-jockey pour que les émirs arabes puissent parier dans les courses de chameaux sans avoir à acheter et trafiquer, par centaines, des enfants-jockeys au Bangladesh ou au Pakistan.

Le P.M.U. (ne pas confondre avec l’U.M.P.) devrait d’ailleurs faire appel à cette société pour inventer un cheval-jockey en vue d’une victoire au Grand Prix du Président de la République, qui aura lieu le troisème dimanche de juin 2007, à l’Hippodrome de Vincennes.

Publicités

One Response to La « Nouvelle Economie » en bande dessinée…

  1. […] ” La Nouvelle Economie en bande dessinée…” […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :