« Sa-tis-fac-tion » à la « Migros »

« La Migros » (équivalent suisse de « Carrefour » ou « Leclerc » en France) offre à tous les détenteurs de sa carte de fidélité « Cumulus » la possibilité de participer à un tirage au sort en espérant être parmi les 30 000 places gratuites du concert des Rolling Stones le 11 août prochain au Stade Olympique de la Pontaise à Lausanne.
« Migros » sort donc un chéque de 5 millions de francs suisses (3 200 000 euros) pour offrir ce concert à ses clients fidèles tirés au sort parmi les détenteurs de la carte de fidélité.

Réaction du « Grincheux » de service :

Le message aux clients est le suivant :

 » Vous n’êtes rien d’autre qu’un numéro de consommateur et votre plaisir d’assister à ce concert ne vaut que parce que vous êtes un bon client  » bien d’chez nous  » ;
– contrairement à la Loterie hebdomadaire, il y aura 30 000 heureux gagnants parmi « 
ceux qui ont tenté leur chance »;
– la culture doit être populaire à condition que le sentiment de communion populaire dans un concert soit lié à votre appartenance au
club des détenteurs de carte « Cumulus« ;
– la plaisir culturel est la récompense du temps que vous perdez à faire la queue dans nos supermarchés pour acheter les produits les moins chers, c’est à dire les plus chimiques ;
– l’intensité de votre plaisir culturel est lié à l’intensité de votre attachement à la « 
Migros » qui fait, elle aussi, partie de votre patrimoine culturel quotidien;
– mettez-vous bien dans la tête, que la culture c’est désormais exclusivement le secteur privé qui est en mesure de le financer…grâce à votre fidélité. »

De toute façon, malgré les apparences, le concert n’est pas gratuit puisqu’il faut avoir dépensé l’équivalent de 100 CHF (environ 65 euros) avec la carte « Cumulus » pour participer…

Petite musique d’avenir ?
On pourrait imaginer un petit pourcentage pris sur chaque achat pour financer, à terme, l’acquisition de dizaines de bus-navettes « Migros » qui iront chercher le client à domicile, gratuitement, pour faire ses courses « à la Migros » lorsqu’il n’aura plus de budget suffisant pour acheter et alimenter une voiture, et pouvoir malgré tout passer ses temps de loisirs à faire ses courses « à prix cassé » et à traîner dans les travées de ces cathédrales du commerce, à plusieurs kilomètres du centre-ville…

Avec la carte « Cumulus » : « I – can – get … sa – tis – fac – tion »

(Voir aussi les aventures de Paul MacCartney avec « Starbucks » – le Monde 23.03.07))

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :