Trois nouvelles raisons de ne pas voter N.Sarkozy

1 – D’abord, l’interview de N.Sarkozy dans « Philosophie Magazine » où il présume l’origine génétique de la pédophilie et du suicide des jeunes.
Nul doute qu’il y a chez ce candidat une tendance – répétitive – à la vision déterministe de la « nature humaine », qui rappelle inévitablement la prise en compte, dans un récent projet de loi sur la délinquance, du même déterminisme chez les enfants en bas-âge, dont il faudrait détecter les symptômes dès les classes enfantines, sur la base d’un rapport de l’INSERM.
Ce qui avait suscité une pétition intitulée « Pas de 0 de conduite pour les enfants de 3 ans »...
Depuis lors, même les responsables de l’INSERM ont publié un communiqué mettant en cause la méthodologie de leur propre rapport…
Et l’article sur la détection précoce de la délinquance a été retiré du projet de loi…

La vigilance sur cette tendance – à répétition, il faut le rappeler – ne consiste pas à faire un procès d’intention « philosophique » à ce candidat, qui a le droit d’avoir ses opinions personnelles, mais à se méfier des propositions de nature politique et législative qui prétendent résoudre les problèmes sociaux de manière préventive en travaillant sur les déterminismes (supposés) des individus, ce qui ne peut que favoriser le contrôle – même « soft« – de la vie collective et sociale par des techniques supposées scientifiques, ce qui le propre des méthodes, analyses et approches sectaires.
Accueillir Tom Cruise, héraut d’une secte largement répandue, au Ministère du Budget, était-ce pertinent ? insignifiant ?

Du déterminisme de la pédophilie, du suicide des jeunes, et de la délinquance à détecter dès le berceau, en passant par les déterminismes « communautaires » et « identitaires » (arabe = musulman = supposé terroriste, etc, etc…), la politique de N.Sarkozy aura des faiblesses de ce côté-là, qui n’ont plus rien à voir avec les valeurs républicaines ni avec la démocratie (qui se voudra « résolument moderne« , et donc « scientifique » et bla-bla-bla…)

2 – On apprend aujourd’hui les risques de mise en liquidation d' »Eurotunnel » si le rachat des actions par les créanciers n’est pas réalisé d’ici le 15 mai prochain.
Après le discours de Juppé, il y a quelques années sur l’idée que « Thomson vaut un franc symoblique », après les soubresauts d’Alsthom, créateur du TGV, et les aventures d’Airbus, sans oublier les déboires d’Alcatel-Lucent, irait-on, avec Mr Sarkozy, vers un régime politique qui transfère toutes les innovations économiques et industrielles sous la coupe de la Bourse, des actionnaires et des fonds de pension ?
Au prix de dizaines de milliers de licenciements de gens qui ne comprennent pas (nous non plus) comment avec de telles performances technologiques, il faut chercher du travail ailleurs ?
Tout le monde sait que le TGV, Airbus et Eurtunnel sont des innovations technologiques qui n’auraient pu voir le jour si, au départ, la volonté politique de l’Etat – ou des Etats – n’avait été déterminante dans les investissements à long terme que ces chantiers supposaient.
Tout semble porter à croire que, dans cette vision-là des relations entre le politique et l’économie, il n’y a d’innovation industrielle que grâce à l’impulsion de l’Etat, mais dès que le succès technologique est là et bien confirmé , il est urgent de le brader aux investisseurs privés et aux turfistes de la Bourse, dont le long terme est le dernier des soucis.
Mr. Sarkozy est-il un candidat libéral (tout doit être géré par le privé, au risque de voir des entreprises de pointe disparaître) ou un candidat Chef d’Etat, soucieux de l’intérêt public à long terme ?
Comme disait F.Mitterrand : « On ne sort de l’ambiguité qu’à son détriment « …

3 – Voir le candidat N.Sarkozy soutenu activement par les Sieurs Balkany et autres Bernard Tapie ne lui suggère aucune réserve, ni honte ? Les affairistes de tous poils s’en donneront à coeur joie …

Qui voit encore chez ce candidat
un quelconque renouvellement
des générations et des méthodes politiques ?

Publicités

5 Responses to Trois nouvelles raisons de ne pas voter N.Sarkozy

  1. argoul dit :

    1/ ne pas confondre la recherche scientifique avec « les valeurs » démocratiques; il y a convergence dans l’histoire, mais « croire » en la démocratie dépasse largement le potentiel de vérité « scientifique ». Sur l’inné et l’acquis, le débat a avancé et les propos de N. Sarkozy datent fortement. Je ne suis évidemment pas d’accord avec lui sur ce point.
    2/ la « mise en liquidation » d’une société ne signifie pas qu’elle licencie tout le monde; il s’agit d’apurer une dette colossale, pas de remettre en cause l’exploitation. Ceux qui seront floués sont « les actionnaires » (qui ont cru naïvement que les états soutiendraient), pas les salariés qui font marcher le tunnel. ne confondez pas tout.
    3/ nul n’est maître de ses soutiens, le grief est fallacieux.

    Une question plus large et plus importante que vous n’avez pas abordée (et qui le mériterait) est l’étrange convergence de ces dernières années :
    – la propension américaine à chercher du déterminisme héréditaire partout,
    – la propoension russe poutinienne à penser que les non-slaves sont tous « mauvais » et à favoriser les « plus forts » (ie les + proches du pouvoir, comme au temps de l’URSS),
    – et la propension des intégristes des religions (islamistes surtout, mais aussi juifs et néo-évangélistes, voire même Benoît XVI parfois) à croire et à dire que « Dieu le veut ». Est-ce dû au repli sur soi général sur la planète ? A la peur, donc à l’identitaire, voire à l’ethnique ? A la vieillesse ?

    S’interroger sur cette propension me paraît plusn utile de que de ressasser des griefs de campagne qui seront oubliés dans quelques jours (comme le furent les précédentes « polémiques » politico-médiatiques de cette campagne).

    Ne croyez-vous pas ?

  2. Merci pour votre commentaire :

    Réponse au point No 1 : « ne pas confondre recherche scientifique et valuers démocratiques » ? C’est exactement ce que je dis, à savoir que le projet de loi comprenant la détection des « déviants sociaux » dès la classe enfantine était pseudoi-scientifique et aurait pu être validé poltiquement par le parlement….s’il n’y avait pas eu mobilisation, suivie d’un communiqué de l’Inserm doutant de la méthodologie appliquée dans ce rapport sur la délinquance.

    Réponse au point 2 : Bien d’accord pour ne pas mélanger les notions, mais il n’en reste pas moins qu’Alcatel va licencier plus de 10 000 salariés dans le monde, et le
    patron, Tchuruk, outre sa part salariale (1,4 millions d’euros), sa « part variable » (1,1 millioon d’euros) touchera une indemnité de 5,7 millions d’euros. Vous aurez beau nous explikquer toutes les bonens raisons techniques de cet enterrement sous un monceau de fric, ça ne passera pas. Dans le giron de Sarkozy et dans ses soutiens, il y a une classe d’élites économiques et politiques dont je présume qu’on ne soupçonne pas l’arrogance, la fatuité et la détermination absolue d’aller jusqu’au bout du massacre, sous prétexte de modernité et de mondialisation.

    Réponse au point No 3 : on peut répondre à un journaliste qu’on prend note du soutien de Bernard Tapie, sans forcémentr proclamer qu’on s’en « réjouit ».

    La « convergence des propensions »… :

    du côté américain, il y a longtemps que je m’interesse plus aux borborygmes idéologiques américains, qui ne sont que l’épiphénomène des lobbies en tous genres;

    du côté a la fois russe et religieux, je suis toujours perplexe devant le caractère hyper-nationaliste des églises orthodoxes (ex : Serbie : y a-t-il un seul pope orthodoxe serbe qui a protesté devant les massacres de Bosnie ou du Kosovo ?)

    Quant aux religions en général, je vous conseille les livres d’Odon Vallet ainsi que le dernier livre de Jean-Claude Guillebaud :  » Comment je suis re-devenu chrétien », ouvrages qui « remettent l’église au milieu du village », c’est le cas de le dire, sur les mystifications qui circulent à propos des religions.

    Pour ce qui est des « griefs de campagne qui passent », je vous le concède pour le sutien de Tapie à sarkozy, mais les deux premiers points sont, à mes yeux des points-clés, révélateurs de tendances que je rejette… puisqu’à ce jour, j’en suis encore – comme beaucoup d’autres – à me demander pour qui (et pour quoi) je ne voterai pas à coup sûr.

    Bien cordialement,
    en vous remerciant pour l’intérêt que vous portez à ce blog.
    L’Abrincate

  3. s’il n y avait que cela
    brebis galeuse

    http://les-loups.hautetfort.com

  4. Pejman HABIBI dit :

    Je vous invite à vous rendre sur le site http://www.les12.fr qui donne une vue aérienne de la présidentielle 2007 .

    Le site vous offre également la possibilité d’encourager le candidat de votre choix . Venez le soutenir !

    N’hésitez pas à contacter et à inciter vos amis à en faire de même s’ils partagent votre opinion .

  5. Ipolis dit :

    Ségolène ROYAL tenait ce soir à Toulouse un meeting avec le chef du gouvernement espagnol José Luiz Zapatero.

    A quelques jours du premier tour, voici ce que j’aimerais dire à ceux qui hésitent et doutent, avec mes yeux neufs en politique mais conscient aussi du « ras-le-bol » des citoyens plus anciens.

    Ne laissez pas passer cette chance que nous avons de porter au pouvoir le socialisme du 21è siècle: au clair avec ses valeurs, en phase avec la réalité telle qu’elle est vécue par les Français, désireux de bousculer les dogmes. Ségolène Royal incarne le changement profond d’une société du chacun pour soi, du “pousse toi de là que je m’y mette” à une société de la réforme concertée, lucide, courageuse, audacieuse et RESPONSABLE !

    A tous ceux qui hésitent encore, je dis: faites confiance à Ségolène Royal! Son projet est bon, cohérent, moderne et courageux avec cet objectif: donner à chacun les moyens de maîtriser sa vie, en remettant debout les piliers de la “maison France” EDUCATION EMPLOI LOGEMENT SANTE dans une logique de “donnant-donnant”, de justice et d’équilibres.

    Ségolène Royal est une femme de gauche, de conviction, pugnace, déterminée à changer les choses en “affranchie”, capable (toute la campagne en est l’exemple; sa victoire aux régionales aussi) de soulever des montagnes.

    Première femme à être élue Présidente de la République, elle n’aura pas peur d’agir juste, car elle aura trop peur de décevoir. Elle aura l’impérieux devoir de réussir, là où tant de gouvernements ont échoué.

    C’est bien cela la France Présidente: par notre vote, puis au-delà, chacun d’entre nous doit se sentir investi d’une responsabilité majeure; celle de faire changer les choses, d’être vigilant, d’exercer jusqu’au bout notre capacité démocratique.

    Ségolène Royal ne nous infantilise pas: elle nous grandit et nous fait citoyens-adultes. Elle nous demande, avant tout, de nous prendre en charge.

    Première étape: dimanche prochain, massivement !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :