Formidâââble début de siècle…

Le Monde  » (16.05.07) :

« Tony Blair va annoncer ce mercredi, le lancement d’un programme visant à identifier, seize semaines après leur conception, les bébés les plus à risque en termes d’exclusion sociale et de potentiel criminel. »(…)  » Le programme ne concernera que les mères en difficulté financières dont c’est le premier enfant, et se fera sur la base du volontariat « .(…) Kate Billigham, responsable du programme, a évoqué, radiographies de cerveaux d’enfants à l’appui, les différences neurologiques existant enttre enfants bénéficiant de toute l’attention de leurs parents, et ceux qui étaient négligés. (…) (Elle) « estime que les risques de voir ces nouveaux-nés stigmatisés en tant que futurs délinquants ou exclus sociaux sont largement compensés par l’aide qui sera apportée aux familles pauvres et à leurs enfants. » (…)

Vous développez un système social basé sur le travail au mérite, la rémunération aux résultats, la privatisation des services publics soldés aux fonds de pension, sur l’incitation à « travailler plus pour gagner plus« … en un mot la « modernité économique ». Le même système social se chargera de détecter chez vous, dès la conception de l’enfant, les défaillances de votre vie familiale susceptibles de générer « scientifiquement » des risques criminels potentiels.
Que voilà donc un programme socialiste, et qui plus est humanitaire…
Le programme ne précise pas si l’Etat remboursera l’avortement.

« Le Monde » (05.05.07) :

« A 8 et 11 ans, ils sont menacés de fichage génétique pour vol de jouets.
Deux frères de 8 et 11 ans pourraient se voir relever leur ADN par la gendarmerie, pour avoir volé deux tammagotschi et deux balles rebondissantes dans un hypermarché. »
(…) Les échantillons seraient conservés dans le ficher national automatisé des empreintes génétiques. » (…)
Depuis la Loi Sarkozy sur la sécurité intérieure de 2003, une centaine de délits obligent à se soumettre au prélèvement génétique. Limitée, à l’origine, aux infractions sexuelles, la législation concerne aujourd’hui les meurtres et les cambriolages, les vols simples, les tags ou les dégradations. Il concerne désormais les personnes condamnées mais aussi les simples suspects. »
On sait que lors de leur intervention au domicile familial, les gendarmes n’ont pas prélevé d’ADN, suite à la révolte des parents : «  Ce n’est pas du bétail que l’on doit marquer au fer« , dit le père qui avait d’abord « cru à du bluff« . On sait aussi que la justice a décidé lors de l’audience du samedi 5 mai de ne pas appliquer cette loi dans le cas précis.
Si les juges se lancent dans la désobéissance civile, tout espoir n’est pas perdu.

« Le Monde » (05.05.07) :

(…) Certains chercheurs estiment que les progrès en imagerie cérébrale pourraient non seulement permettre d’analyser l’activité du cerveau, mais également d’y débusquer des projets naissants. « Chaque pensée et donc chaque intention est associée à un schéma unique d’activité du cerveau« , explique John-Dylan Haynes,chercheur au Max-Planck Insitute(…). Ainsi le projet d’une attaque terroriste doit correspondre à un schéma particulier. Si on est capable de le reconnaître, on doit pouvoir prédire que quelqu’un fomente un tel complot. »(…)
« Chez IBM, des logiciels de traitement des images vidéos sont en cours d’élaboration afin de déceler des comportements apparaissant comme suspects. L’objectif est de traiter automatiquement le flot croissant d’images qui submerge le personnel de sécurité et impose un degré d’attention intenable sur de longues périodes.(…)
IBM envisage une exploitation de ces logiciels à des fins de marketing pour répondre à l’envie des grands distributeurs de connaître les désirs de leurs clients sans que ceux-ci aient à les exprimer.
 » Il sera possible, en interprétant par exemple les mouvements d’hésitation d’une personne dans un rayon, de déduire qu’elle a besoin d’informations supplémentaires.(…) Et de commander sur un écran ad hoc l’affichage automatique d’un comparateur de prix, d’une fiche technique ou d’un message publicitaire. »

« 20 Minutes »(Suisse – 11.05.07) :

« L’agence publicitaire PHD va ouvrir une filiale en Suisse qui proposera des techniques de neuromarketing. (…) En utilisant le scanner IRM, des chercheurs anglais ont déterminé les zones du cerveau qui réagissent à une publicité diffusée par la télévision, le cinéma, la radio, le Web ou la presse écrite. « Nous pouvons ainsi conseiller le média adéquat selon que l’annonceur souhaite créer une émotion ou adresser un message au cortex pré-frontal, siège de l’analyse rationnelle », confie le directeur général de PHD-France.
La société Impact Mémoire, à Paris, peut prédire l’inscription d’un message dans la mémoire à long terme.  » Les sciences cognitives permettent d’ajuster un message pour le rendre plus efficace à long terme, et cela sans avoir à interroger un large panel de consommateurs », explique la directrice commerciale.

« Le Monde » (04.05.07)

« Pour environ 275 euros chacune, les entreprises britannique, DNA Worldwide, et américaine AcuGen Biolab, vendent leurs kits sur Internet(…) basés sur l’analyse de l’ADN foetal circulant dans le sang de la mère (pour y détecter) la présence d’un chromosome Y. Si on le trouve c’est un garçon, sinon c’est une fille. »
(Le kit)  » permet à la mère de prélever elle-même une goutte de sang sur son doigt. Après l’avoir appliquée sur un petit bout de papier, elle transmet le tout à l’entreprise. Le résultat est ensuite envoyé à domicile ou via un code sur Internet quelques jours après.
Si le résultat se révèle par la suite erroné, les entreprises s’engagent à rembourser leurs clients.
(…)

Le Docteur Costa du laboratoire Pasteur Corba : » Forcément, il y a une arrière-pensée dans tout cela. On ne fait pas ce genre de test uniquement pour choisir la couleur des vêtements du bébé. C’est pour choisir le sexe de l’enfant. Quand on sait qu’en France, une interruption de grossesse est autorisée jusqu’à 12 semaines de grossesse, je trouve cela potentiellement très dangereux. »
De son côté, le directeur de DNA Worldwide rejette ces accusations, arguant que ce temps supplémentaire permet simplement aux parents de mieux organiser la venue de leur enfant. »

Sans oublier un précédent billet de ce blog (du 10 mai 2007) sur les émetteurs d’ultra-sons qui avaient été cachés dans les façades des bâtiments publics de Genève … pour éviter que les moins de 25 ans ne les approchent.

Conclusion :

A l’avenir, on pourra voter aux élections en consultant son médecin.
Les ados ne pourront plus draguer dans les supermarchés.
Les films de Stanley Kubrik ont été classés à tort dans la série « Science-Fiction » et doivent désormais figurer dans la catégorie « Documentaires ».

Faudra-t-il négocier un Protocole aditionnel à la « Convention relative aux droits de l’enfant » pour les protéger de la bêtise humaine ?

Etc,etc…

Dans le même numéro de « 20 Minutes »(Suisse – 11 mai 2007), on peut lire cet entrefilet :

 » Les consommateurs suisses,
rendus optimistes par la conjonture économique
et un marché de l’emploi dynamique,
n’avaient jamais eu aussi bon moral depuis six ans. »

Moralité :

VIVEMENT LA RETRAITE
… DANS UN VILLAGE DU SENEGAL …

Publicités

One Response to Formidâââble début de siècle…

  1. moi même dit :

    terrifiant.
    ça soulage presque, à côté (et à très court terme je crains) d’être ‘seulement’ monté dans l’avion de NS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :