La foudre du bon sens frappe de tous côtés…

Le bon sens serait-il solidaire ?

Ce lundi 10.11.08,  « 20 minutes » (quotidien suisse gratuit) gronde en ces termes :

« COUP DE TONNERRE DANS LE CIEL DES TOP MANAGERS.
Peter Wuffli, directeur de l’Union de Banques Suisses jusqu’en juillet 2007, renonce à 12 millions de francs, soit une partie de son indemnité de départ (…) en signe de solidarité avec la direction et avec ses collaborateurs. »

UBS Monaco 2 www.yourmonaco.com par Tribune PhotosLe siège de l’UBS à Monaco

La solidarité chez les managers de banque ? Ouaooowww !!!

On se contentera de constater que le simple bon sens – oserait-on parler de simple sens de la justice ? – est présenté comme un coup de tonnerre…
Remarquez bien, il a « renoncé » à une partie de ses indemnités – faut pas pousser le bouchon trop loin…

Le bon sens est-il visionnaire ?

Par ailleurs, on apprend que le trader qui a fait perdre 5 milliards d’euros à la Société Générale consultait régulièrement une voyante. Si, avant la crise boursière, on avait osé dire, ou écrire, que les acteurs de la Bourse se comportaient en cartomanciens, diseurs de bonne aventure ou tireurs de cartes, on se serait fait insulter comme étant des incompétents irresponsables…
La cartomancienne du stand Fable 2 par 9irl5Un trader chez sa cartomancienne

Le bon sens aurait-il besoin du Code Pénal ?
Si on avait dit avant la crise, que Milton Friedman, depuis 30 ans gourou des golden boys, méritait la Cour Pénale Internationale pour Crime contre l’humanité, on se serait fait insulter et mépriser comme des chiens.
Mais puisque c’est Michel Rocard qui le dit publiquement… : » Il est mort et c’est dommage : je le verrai bien comparaître devant la CPI pour crime contre l’humanité » (lire l’interview).

Michel Rocard par Parti socialistesource photo

Michel Rocard fait partie de ces rares intelligences, faites de compétences et de convictions, auxquelles notre génération n ‘aura pas su donner le rôle qu’il méritait et les moyens de conduire la société. Il vient d’annoncer son retrait de la vie politique à la fin de son mandat de député européen en 2009.
Chaque génération ne produit que quelques individus de cette qualité…
Voir précédent billet de ce blog sur Michel Rocard

****************

Espèrons donc que la crise actuelle écartera – au moins pendant quelque temps – tous les petits et grands roquets de l’économie, dont on nous ressasse depuis des années que ce sont de grands professionnels de l’ingéniérie financière (!) dans un système économique néo-libéral réputé ne pas avoir d’alternative…

Et de voir tous ces  » politiciens de la modernité  » manger leur chapeau, et se précipiter pour aller voter la garantie de l’Etat sur les échanges entre banques (tiens… on croyait que c’était le rôle des Banques Centrales ? ), est un spectacle renouvelé.

Le bon sens réclame des fonds souverains.
Le peu que l’on sache des motifs détaillés de la grève des écoles en Italie fin octobre  se résume à ceci (« Le Monde » du 31.10.08) :

(…) A partir du 1 er septembre 2009, retrour au maître unique pour les élèves de cours préparatoire. D’où la colère des parents et enseignants : les 24 heures de cours hebdomadaires sont jugées insuffisantes. Chaque établissement, selon le texte, peut élargir le temps de l’enseignement, mais sur ses fonds. Pour les contestataires, continuer à envoyer les enfants à l’école l’après-midi nécessitera un service de cantine privé et des classes d’étude payantes. »
Les contestataires ont probablement tout compris : l’Etat assure un service minimum. Si les parents demandent plus, l’école devra « faire-appel-au-secteur-privé« . Et s’ils veulent des cours l’après-midi, les parents n’ont qu’à financer une cantine.
C’est du simple bon sens, n’est-ce pas, puisque l’Etat n’a plus d’argent…

Ne pourrait-on faire appel – ou créer – des « Fonds (de tiroirs) souverains » pour l’éducation, la recherche et la santé ?

Poison/Remedy ? par Erodo.besource photo

Publicités

2 Responses to La foudre du bon sens frappe de tous côtés…

  1. argoul dit :

    Quoi yavait plus de maître unique en Italie au Cour préparatoire ? ils zavaient des profs multiples comme les malheureux du collège ? Ciel ! Et moi qui adorait ma maîtresse (déjà…) seule et unique à cette époque freudienne des 6 ans.
    Quant au « trader qui a fait perdre 5 milliards d’euros à la Société Générale », il paraît aussi qu’il partageait ses gains avec ses collègues. Pour les bonus. Moins « financier » que la caricature des beaufs, non ?

  2. Méfiez-vous…la beaufitude s’insinue subrepticement de tous les côtés : elle passe facilement de gauche à droite, et réciproquement…
    J’envoie valser les beaufs de droite comme vous caricaturez les jocrisses de gauche.
    Allez, tournez manèges…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :