Peut-on être génial et stupide ?

Au détour d’une escapade parisienne, visite rapide de l’exposition organisée par le Centre Beaubourg à l’occasion du centenaire du futurisme et du Manifeste futuriste publié dans le « Figaro » du 20 février 1909 .

On peut y lire  (extraits libres) :
 » Il n’y a de beauté que dans la lutte. Aucune oeuvre d’art sans caractère agressif ne peut être considérée comme un chef d’oeuvre.(…)
 » La splendeur du monde s’est enrichie d’une beauté nouvelle : la beauté de la vitesse. »(…)
–  » Nous voulons glorifier la guerre – seule hygiène du monde – le militarisme, le patriotisme, le geste destructeur des anarchistes, les belles idées pour lesquelles on meurt et le mépris de la femme. »
(…)

Tout cela dans un Manifeste signé par des artistes dont voici deux exemples d’oeuvres exposées :

decembre-2008-divers-298

decembre-2008-divers-300

On ne doute pas un seul instant que l’apparition de ce style et de ces formes dans les toutes premières années du 20 ème siècle ait été perçue comme un expression géniale de créativité.
Mais 1909, ça n’est jamais que six ans avant l’explosion de la Première Guerre Mondiale…
On peut se demander comment des artistes capables de telles ruptures créatives dans leur art sont aussi capables de proférer de pareilles insanités.

La même mouvance avait aussi divulgué un Manifeste futuriste de la luxure où l’on peut lire cette phrase :  » (…) La luxure est pour les conquérants un tribut qui leur est dû. Après une bataille où des hommes sont morts, il est normal que les victorieux, sélectionnés par la guerre, aillent en pays conquis jusqu’au viol pour recréer la vie. Après les batailles, les soldats aiment les voluptés où se détendent, pour se renouveler, leurs énergies toujours à l’assaut.« (…)

On rappelera simplement l’article 7 (alinéa g) des statuts de la Cour Pénale Internationale , qui définit comme crime contre l’humanité :  » Viol, esclavage sexuel, prostitution forcée, grossesse forcée, stérilisation forcée et toute autre forme de violence sexuelle de gravité comparable. »

Quand on sait la gravité des crimes de viols commis en masse sur les femmes des régions en guerre pendant le conflit des Balkans dans les années 1992-1995, et de nos jours dans le conflit à l’est du Congo, dans la région du Kivu ,on se dit que, malgré tout, même si les crimes sont toujours les mêmes, les écrits – et donc la perception collective que l’on en a  – ont évolué, de manière certes lente et insensible, mais on l’espère, irréversible, dans le sens d’une criminalisation extrême du viol collectif, dans un contexte de guerre, au titre de crime contre l’humanité.

Publicités

One Response to Peut-on être génial et stupide ?

  1. mirabelle dit :

    Ce billet vous honore.
    J’ai pourtant bien du mal à partager votre optimisme dans ce monde fou qui est le nôtre.
    Merci quand même, j’espère que c’est vous êtes dans le vrai !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :