Ce blog a trois ans : dictionnaire pour gros temps

Ce blog a donc trois ans : comme, désormais, chaque année, l’Abrincate offre un petit cadeau d’anniversaire, non sans avoir préalablement mentionné que le cap des 100 000 (cent mille) ouvertures de billets de ce blog a été franchi ces derniers jours, pour un total de 300 billets publiés et 565 commentaires reçus.

Les statistiques de ce blog sont donc modestes, pour ne pas dire liliputiennes, comparées aux chiffres records d’autres blogs.  Mais l’intérêt, le plaisir et la liberté d’alimenter ce blog sont intacts, n’était le temps trop discontinu pour y publier tant de choses…

Adoncques il appert
… qu’ayant déniché chez un collègue d’outre-Méditerranée un de ces petits ouvrages-trouvailles, vous en découvrirez ci-dessous (si vous ne les connaissez pas déjà) quelques échantillons choisis : il s’agit du livre « Le Baleinié : Dictionnaire des tracas «  en trois (petits) tomes, dont l’ambition des auteurs se présente  ainsi  dans la préface :

 » Certains tracas, on se croyait seul à les subir alors même qu’on était nombreux à les partager. Dès lors, les répertorier et leur donner un nom nous apparut d’utilité publique.(…) Les mots sont neufs, basés sur des principes d’euphonie, ou de cacophonie.(…) Le dessein de ce dictionnaire est de sortir le tracas de la brume pour le voir à visage découvert, de lui donner un nom, et ainsi de le métamorphoser en un petit bonheur, celui de « rire en y repensant. »(…)

Extraits libres … :

Aflète : personne qui ne fait pas de bise quand elle fait la bise.

Azétérie : fleur du jardin qu’on hésite à cueillir parce que si on la cueille elle n’y sera plus.

Argascaner : subir des coups de genoux dans son dossier dès le début du spectacle.

Atarinien : automobiliste qui passe si lentement au vert qu’il vous laisse le rouge.

Beccari : accélération cardiaque lors d’un contrôle de police alors qu’on n’a rien à se reprocher.

Batana : tyrannie de ceux qui vous font quatre fois la bise.

Bernogue : mot qu’on ne se décide pas à supprimer du répertoire.

Belgoyer : se pencher pour ramasser ses clefs et faire tomber stylo, lunettes, monnaie et téléphone portable.

Boulbos : camion qui vous cache systématiquement le panneau sur l’autoroute.

Breudeune : disparition des symptômes le temps de la visite chez le médecin.

Courcueller : tartiner du beurre sortant du frigo sur une tranche de pain de mie mou.

Chouir : faire semblant de ne pas avoir reçu le postillon.

Chacard : pied de table contre lequel vous vous heurtez violemment le petit orteil.

Cra : miette de biscotte dans les draps.

Dadu : bruit malpoli que le fauteuil en cuir a fait quand vous vous êtes assis dessus.
Ousse-dadu : silence du même fauteuil quand vous vous rasseyez pour prouver que ce n’est pas vous.

Doriedoque : ancienne place de la pendule où vous continuez à vouloir lire l’heure.

Enzerpo : plat qui arrive après une longue attente et quand on n’a plus faim

Ertepoul : distance à partir de laquelle on se demande s’il faut ou non tenir la porte à la personne qui vous suit.

Faplaotir : éternuer en doublant un camion.

Flobarder : être tellement en avance qu’on finit par arriver en retard.

Pour ne pas déflorer le plaisir de la découverte, on s’arrêtera ici, mais on ne résiste cependant pas à l’envie de vous faire découvrir ces derniers néologismes :

Hude : poche où ça y était pas tout à l’heure, et pourtant ça y était quand même puisque ça y est maintenant.

Touhamem : réplique imparable qui ne vous vient que quand l’ennemi est déjà loin.

Etre Omar : être pris pour celui qui vient de klaxonner.

Etre Linolinalino : être lâché dès le début de la fête par ceux qui ont tant insisté pour vous y emmener.

Néninaillener : pense très fort ou chanter tout bas pour ne pas être englué par la conversation de ses voisins.

Loustaner : cacheter l’enveloppe avant d’inscrire l’adresse qui est sur la lettre à l’intérieur.

et enfin , pour ceux qui voyagent souvent en avion….

Wewedem : lutte discrète entre vous et votre voisin pour la posssession de l’accoudoir
Terme de géopolitique : conflit international qui a débuté avant votre naissance et qui dure encore.

Bonne lecture…

Articles publiés lors des deux précédents anniversaires de ce blog :

 » Ce blog a un an : petit clin d’oeil à Montaigne « 

 » Un cadeau pour les deux ans de ce blog « 

Publicités

One Response to Ce blog a trois ans : dictionnaire pour gros temps

  1. mirabelle dit :

    Merveille, ce cadeau !
    Et MERCI pour ceux reçus aussi tout au long de l’année, « parce qu’ils le valent bien aussi ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :