Excommunier les communicants du Vatican…

L’Eglise catholique est la seule institution au monde qui fonctionne encore en Monarchie de droit divin, avec un Ministère de la Pensée Correcte (dont le pape actuel a été le titulaire pendant 25 ans).
Et comme disait Jean-Paul II lorsqu’on lui suggérait de démissionner pour raisons de santé :  » A qui voulez-vous que j’envoie ma lettre de démission ? Il n’y a personne au-dessus de ma fonction… »…

jeanpaul_ii_en_paixSource photo

Il n’y a pas grande différence sur le fond de la doctrine (autant qu’on la connaisse…) entre le précédent pape et l’actuel, sauf que le précédent était accusé par l’actuel de « remplir les stades et de vider les églises« .
Devenu pape, Jospeh Ratzinger a, dit-on, voulu recentrer la visibilité de l’institution sur son « noyau dur« , avec le grand retour de symboles supposés clarifier les fondamentaux identitaires.
Sauf que les questions institutionnelles et théologiques n’intéressent plus grand monde : les problèmes de l’humanité commune n’ont rien à voir avec la tolérance pour la messe en latin, ou l ‘abolition des limbes (occasion unique d’apprendre ce que c’était), ou encore l’excommunication des uns ou des autres : les communicants du Vatican ne savent pas communiquer sur l’excommunication… vis à vis de gens qui protestent violemment, alors que tout ce qui concerne l’Eglise les indiffère d’habitude profondément. Drôle de société.
Il est vrai que lever l’excommunication d’un évêque négationniste et simultanément (même si c’est fortuitement) excommunier la mère et les médecins qui ont provoqué l’avortement chez une fillette de 9 ans violée par son beau-père, cette coïncidence n’incite pas à ouvrir les bouquins de théologie pour en savoir plus sur ce que signifie l’excommunication…

benoit-xvi-pape-messe

Source photo

Comme dit l’adage, et puisqu’on ne cesse de nous dire que c’est un théologien remarquable, alors ce Pape « est peut-être un livre remarquable, mais fermé et introuvable. »
Dès qu’il ouvre la bouche sur l’Islam (discours de Ratisbonne), sur les Indiens d’Amérique Latine «  qui attendaient l’évangélisation  » (alors qu’ils ont presque tous été tués par millions par des catholiques qui venaient les «  civiliser  » !),  sur le préservatif «  qui aggrave la pandémie du SIDA « , sur l’excommunication de cette mère d’une fillette brésilienne (en affirmant que l’acte du violeur était moins grave que l’avortement), etc… il y a polémique, malentendu, et communiqués de presse pour clarifier, rectifier, préciser, etc…

Franchement, on a autre chose à faire qu’à « épiler les chenilles  » (René Char) pour savoir si on a bien compris  ce que le pape a voulu dire, et non pas ce qu’on a voulu entendre, en faisant attention à ne pas lui faire dire ce que d’aucuns veulent lui faire dire,etc.
Si le pape n’a pas les moyens de se faire comprendre, qui les a ?

On peut seulement regretter que dans un monde où la plupart des puissances perdent leur crédibilité aux yeux de l’humanité  commune, notamment dans la crise économique mondiale actuelle, ces exégèses des « paroles verbales » du pape ne soient qu’une forme de gaspillage inutile du potentiel que pourrait représenter une religion qui se trouve être en même temps :

– un Etat (le Vatican), et donc un accès à toutes les formes de diplomatie officielles, légales, et politiques

– une multinationale, avec une expérience séculaire de contact avec toutes les cultures du monde (dès lors qu’elle a décidé de ne plus massacrer les autres cultures au nom de son Dieu) ;

– la plus grande ONG humanitaire du monde, si l’on considérait – ou plus exactement si l’on « consolidait« , en termes comptables – toutes les oeuvres et actions des gens d’Eglise dans le monde.

arton9878_1thumbnailSource photo

********

Pour l’objectivité de la réflexion sur ce qu’a dit – ou n’a pas dit – le pape Benoît XVI,
il est utile de lire le billet du célébre blog de Maitre Eolas,
intitulé :  » La (Bonne )Parole est à la défense. »
Qu’on l’approuve ou non sur le fond,
ce billet laisse un goût amer et une sorte d’angoisse sur le sérieux
des médias et autres commentateurs.

Mais malgré tout,
en termes de responsabilité du « pataquès » à propos du pape,
et s’il s’estime incompris,
il faudrait avant tout qu’il revoie l’organigramme
de son Département de la communication…

PS : Un précédent billet de ce blog avait esquissé une réponse au discours de Ratisbonne de Benoit XVI:

Publicités

3 Responses to Excommunier les communicants du Vatican…

  1. Marc dit :

    Oui d’ailleurs il a quelques chose de tellement naïf quand dans sa lettre d’explication il indique que le Vatican va désormais plus utiliser Internet à l’avenir.

    Il y a effectivement un énorme retard par rapport à la communication et Benoît XVI n’est pas aussi politique que Jean-Paul II, il contrôle moins ses « ministres », ce qui entraîne pas mal de problème.

  2. X..neke..... dit :

    Les contrôle-t-il moins, ou subit-il les conséquences d’un contrôle moins rigoureux lors du pontificat précédent..? Les choses ne sont sans doute pas aussi simples que ça et le Vatican ne se gère pas comme un « simple » gouvernement. Tout vient sans doute de l’incompréhension, même à l’intérieur de l’Eglise, du rôle de l’Eglise et par conséquent du rôle du Pape, mais là, nous entrons dans un tout autre débat…

  3. X..neke..... dit :

    voici un lien vers une description du Pape « un peu » différente de celle que l’on entend tous les jours.Cela peut parfois faire du bien…
    http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=0204098_polemique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :