Des stock-options pour les juges ?

Un scandale peu commun a éclaté récemment aux Etats-Unis :

(…) Les plaintes en nom collectif s’accumulent contre deux juges américains qui ont reconnu avoir envoyé des centaines de jeunes en prison ou en camp disciplinaire pour des délits sans rapport avec leur peine, en échange de pots-de-vins de 2,6 millions de dollars.

Une organisation de défense des jeunes devant la justice, le Juvenile Law Center, basé à Philadelphie (Pennsylvanie), va déposer en fin de semaine les plaintes de plusieurs douzaines de familles, après qu’elles eurent appris que leur enfant avait été envoyé injustement en détention, a indiqué lundi une porte-parole. Plusieurs plaintes de familles ont déjà été déposées séparément.

ciavarella_cohahan1

Les juges des mineurs Ciavarella et Cohahan

2,6 MILLIONS EN 7 ANS

Les juges de Pennsylvanie Mark Ciavarella et Michael Cohahan ont reconnu devant la justice la semaine dernière avoir  » conclu un accord pour garantir la fourniture de jeunes délinquants  » auprès d’une société privée d’exploitation de prisons, PA Child Care. Ils ont touché, en échange, des compensations financières de 2,6 millions de dollars de 2000 à 2007, selon les documents de justice. Ils sont accusés de conspiration pour fraude contre les Etats-Unis devant une Cour fédérale de Pennsylvanie.

Au total, plus de 5.000 adolescents ont été jugés coupables au cours de cette période par les deux juges qui opéraient dans le comté de Luzerne, une ancienne région minière pauvre à majorité blanche. Plus de 2.000 ont été envoyés en détention, a précisé Marie Roda, porte-parole du Juvenile Law Center.

9 MOIS POUR UN VOL DE 4 DOLLARS

Parmi les cas, reçus en témoignage par l’association Juvenile Law Center, figurent ceux d’un jeune garçon envoyé pour 9 mois en détention pour avoir volé un flacon d’épices de noix de muscade d’une valeur de 4 dollars. Un autre jeune a été condamné à 3 mois de détention pour avoir volé de la menue monnaie dans une voiture et un garçon de 13 ans envoyé en « camp de redressement » plusieurs week-ends pour avoir exploré un bâtiment désaffecté. (afp/belga)

Consulter ici le site (en anglais) donnant tous les détails.

enfant-prison_8001

Une fois de plus, on se dit : que vont chercher les romanciers en écrivant des histoires imaginaires, alors que l’invraisemblable est à nos portes ?
Les mineurs victimes ne sont ni 50, ni 500,  mais plus de 5 000 en 7 ans…

Incidemment – et une fois de plus – se pose la question de la privatisation des services publics : si les prisons sont privatisées, il faut les remplir pour les rentabiliser… and the winner is :  » 25% of all the people in jail in the entire world are in jail in the US « .(et le gagant est :  » 25% de personnes en prison dans le monde sont aux Etats-Unis « )

Une ONG américaine (Campus Progress.org) s’est spécialisée dans l’analyse de ces problèmes au travers d’une campagne intitulée :  » Prisons for profit «  («  Des prisons pour du fric « ).

On apprend dans l’article (déjà ancien)ci-joint du New York Times que la compagnie Wackenhut gère 39 308 lits dans 56 institutions de 13 Etats et dans sept pays étrangers. Mais l’article ajoute que suite à de nombreuses dénonciations d’abus et de mauvais traitements , des juges retirent des mineurs de ces centres privés.

wackenhut_delaware_co_prison_smu

Question subsidiaire – évidemment stupide (?) :

Quelle est la différence entre
– un patron de multinationale qui licencie pour faire monter en bourse l’action de sa compagnie et valoriser ainsi ses futures stock-options ;
– et un juge qui touche de l’argent pour remplir les prisons ?

Le juge est une ordure et le patron est un génie ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :