La cri-i-i-se : un Musée pour les musées en ruine ?

Dans l’édition du lundi 4 mai du  » Monde « , sous le titre :
 » Les Musées américains luttent pour leur survie « ,
on peut lire le petit paragraphe suivant :

 » Malgré leur milliard de visiteurs, les musées du pays ont été violemment secoués par la crise du fait de leur structure de financement. Les subventions publique sont très faibles. Les dons des particuliers ont fortement baissés. Surtout les fonds de dotation, investis en Bourse ou dans la pierre, et dont les intérêts financent l’activité des musées, se sont effondrés. »

Donc vous pouvez disposer des oeuvres les plus sublimes
produits pendant toute l’histoire de l’humanité ;
vous pouvez être capable d’attirer
un milliard de visiteurs chaque année,
et cependant être menacé de disparition
pour cause de crise boursière et de krach immobilier.

Si l’on vous dit que la crise économique en cours est issue d’une idéologie du tout-boursier qui correspond, si elle est poussée à son paroxysme, à l’idéologie du  » tout doit disparaître « , vous répondrez que c’est du délire.
Mais le délire n’est peut-être pas du côté qu’on le dit : il est du côté de ceux qui estiment que même si vous avez des résultats économiques satisfaisants, mais des résultats boursiers – même pas négatifs, mais simplement – insuffisants, cela suffit pour décider de vous faire disparaître.
Et quand ils auront tout fait disparaître, ils n’auront plus que leur fric à bouffer.
Nul fantasme de complot là-dedans : c’est le système qui marche tout seul et que plus personne ne maîtrise, mais que de plus en plus de gens méprisent.

tunisie_djerba_combine_djerba_libye_ruine2

Combien coûtera, dans 80 ans, l’entrée payante
des ruines d’un Musée du XX ème siècle ?

Il va bien falloir moucher tous ces petits roquets d’opérette qui nous ont, à longueur de médias, lancé à la figure, depuis la chute du Mur en 1989, que la seule alternative économique est le néo-libéralisme, la privatisation des services publics, les licenciements massifs en cas de part de marché insuffisante, et tous les produits dérivés de l’ingéniérie financière (c’est à dire les nouveaux Monopoly que ces petits roquets inventent toutes les semaines).

La preuve est donc  faite : vous avez tous les chef-d’oeuvre du monde, vous attirez un milliard de visiteurs par an, mais vous êtes vraiment menacés de disparition si vos placements boursiers et immobiliers ne rapportent pas 15 % par trimestre…

Appliquons la logique
– dont on voit les conséquences possibles pour les Musées –
à tout ce qui concerne les biens publics,
dont l’eau, l’éducation et la santé,
et imaginez le résultat…

(Y aurait-il quelqu’un qui aurait entendu dans les communiqués du G20 de Londres qu’il ne s’agissait pas seulement de « relancer » l’économie, mais d’en repenser les fondements ? Allô ? Allô?…)

getty_museumLe Musée Paul Getty, à Los Angeles,
qui a perdu 1,5 milliard (oui : milliard) de dollars,
soit 25 % de ses fonds

P.S. : Puisque les Musées américains disent que leur survie c’est l’innovation, nous leur proposons d’innover en louant leurs « grands espaces entourés d’oeuvres » aux communautés religieuses dont les bâtiments et églises traditionnels tombent en ruine.

Invitez les gens là où il y a de la beauté : ils viendront en masse.
Pendant le temps des cérémonies, au moins, ils ne spéculent pas en Bourse, ni ne s’entretuent dans les quartiers les plus pauvres ; ils ont en tous cas une meilleure chance de retrouver une vie communautaire saine et créative et non plus se croire au sommet de la liberté individuelle en s’endormant  tous les soirs  à regarder  » Qui veut gagner des millions ? « .

L’idée n’est ni originale, ni nouvelle :
c’est dans les églises romanes et gothiques
qu’on trouve parmi les chefs d’oeuvre artistiques de l’humanité
(idem pour quantité d’autres religions).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :