Minarets, clochers … même combat

Extraits de l’excellent blog du physicien Christian de Singer, Conseiller National (= Député) suisse :

(…) En 1536, les Bernois qui occupent le canton de Vaud décrètent l’interdiction complète du culte catholique, sauf dans le district d’Echallens, baillage commun de Berne et Fribourg.
Les catholiques lausannois devront attendre 3 siècles pour bâtir en 1832 leur première église « Notre Dame du Valentin », et encore, sans pouvoir ériger un clocher!
Une loi de 1810 leur avait enfin accordé la possibilité d’ouvrir une salle de culte, mais à condition que l’édifice n’ait pas l’apparence extérieure d’une église.
«Le bâtiment où se célébrera le culte n’aura ni cloche, ni clocher, ni aucun signe extérieur de sa destination.»
Une interdiction semblable était aussi en vigueur dans d’autres cantons à majorité protestante.
Les préjugés anticatholiques y étaient vivaces, on leur reprochait, comme aux musulmans aujourd’hui, de dépendre de l’étranger, de ne pas respecter la liberté de conscience et la liberté de la presse, d’avoir trop d’enfants… On critiquait le caractère autoritaire et passéiste d’une religion ne respectant pas la liberté individuelle!
Et certains Cantons catholiques appliquaient les mêmes restrictions aux protestants: on tolérait des lieux de culte pour les confessions minoritaires, mais sans clocher.
Ces discriminations ont précédé et favorisé la guerre de religion du Sonderbund entre Cantons catholiques conservateurs et Cantons protestants plus progressistes.
Même si, la guerre terminée, la Constitution vaudoise de 1861 assure la liberté de culte, ce n’est qu’en 1935 que « Notre Dame du Valentin » eut son campanile.


(…)
Et le Conseiller National d’ajouter à propos du référendum suisse contre les minarets :

On ne peut nier qu’il y ait des musulmans fanatiques, qui n’apprécient pas nos institutions et n’ont aucune envie de s’intégrer: ils aimeraient importer chez nous bourka, charia …
Mais ils sont une petite minorité et l’interdiction des minarets, loin d’être un signal contre ces extrémistes, risque de contribuer à la marginalisation et à la radicalisation de nombreux jeunes musulmans qui ne comprendraient pas cette inégalité de traitement.
C’est en refoulant les gens dans la marginalité qu’on les pousse au fanatisme.
De nombreux pays à majorité musulmane, tels l’Indonésie, acceptent la construction d’églises avec un clocher.
Nous n’allons quand-même pas imiter les plus intolérants, qui l’ interdisent !
(…)

On y ajoutera que la plupart des pays musulmans acceptent la constitution d’édifices d’autres religions, sauf l’Arabie Saoudite, et qu’un pays comme l’Egypte, qui interdit l’adoption internationale comme dans tout pays musulman, reconnaît pourtant cette pratique sour son sol pour des ressortissants de religion et de nationalité étrangères…

Lorsqu’on demandait à Edmond Kaiser,  fondateur de l’organisation Terre des hommes, s’il était possible d’améliorer la nature humaine, il répondait : «  Oui, on peut améliorer les comportements de ses contemporains. Le problème est que ces progrès ne sont pas héréditaires…« 

Les églises catholiques, interdites de visibilité
pendant 3 siècles en Suisse (de 1535 jusqu’en 1832…),
les minarets des mosquées en 2010…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :