Miettes de lectures estivales (1)

Reprise de ce blog après une longue interruption
pour cause de … « rilance  » délicate post-accidentelle.

Le temps tamise à son gré les lectures de vacances, même les plus distraites…
Sans trop savoir pourquoi on aura été frappé par telle ou telle phrase ou réflexion, comme celles qui suivent – en vrac :

Winston Churchill aurait dit qu’en politique

« Le succès consiste à aller d’échecs en échecs
sans jamais perdre son enthousiasme. »

On ne résistera pas au plaisir d’ajouter cette citation (mais de qui ?) :
 » L’essentiel en politique c’est d’avoir raison;
avoir la majorité c’est une question de date
« ,
ou encore ce que disait André Santini, un des rares à avoir de l’humour en politique
y compris sur lui-même :
«  Etre ministre, ça ne dure jamais longtemps,
mais être ancien ministre, c’est pour l’éternité… »

*******************

A propos du livre de Alexandre Lacroix  » Le Téléviathan « ,
Jean Birnbaum
termine ainsi sa critique :

« (…) C’est l’idée que le grand Meccano télévisuel puisse faire triompher des hommes qui verrouillent les débats tout en brandissant la liberté d’expression comme un étendard.
A la perversion d’un monde où les images règnent pour mieux domestiquer les mots, le Téléviathan oppose un texte obstiné, une prose en colère, un discours à la fois impatient et articulé.
Autrement dit à peu près tout ce qui reste aux amis du livre et des idées. »

*******************

D’Alain Finkielkraut
(extrait d’une émission biographique diffusée sur France 5) :

 » L’amitié, c’est d’abord la liberté. C’est un espace où vous pouvez expérimenter vos idées, aller trop loin dans ce que vous pensez. Précisément pour être démenti, réfuté, pour pouvoir ensuite nuancer et approfondir votre propos. L’amitié, c’est aussi, pour moi, la merveille d’une exigence.

 » Il y a quelque chose dans la gauche que je n’aime pas, c’est la position de surplomb moral. On regarde les autres de haut puisqu’on parle au nom de ceux d’en bas.

 » Moi, mon problème, c’est que j’étais familialement compromis. Je n’avais pas un père capitaliste, j’avais un père qui avait un atelier de petite maroquinerie. Et il y a un moment où je me suis dit : est-ce que c’est un salaud parce qu’il a choisi la voie libérale de l’initiative privée ? »

*******************

Lu dans le numéro 1019
de la  » Quinzaine Littéraire »
(juillet 2010)

De Martin Hirsch, ex- Haut Commissaire aux Solidarités actives, ex-président de Emmaüs-France :

 » Je ne me retrouve pas dans une attitude
qui préfère l’indignation à l’action ».

Oui, aucune ONG humanitaire ou de développement ne devrait fantasmer d’être reconnue pour la simple démarche médiatique d’indignation publique, sans agir ni proposer  quoi que ce soit.

*******************

Sur la justice pénale internationale, Laurence Zordan mentionne à propos de deux ouvrages publiés sur le sujet :

« (…) Dans les deux livres, le propos est solidaire d’une axiologie (1) : le foisonnement douloureux du passé peut dessiner une éducation politique si l’on parvient à distinguer le bien du mal. Ce n’est donc pas une démarche de pure historiographie. Les auteurs ne cultivent pas le détachement, sauf à rappeler le  » soyez partial, c’est la seule façon d’être objectif ».(…)
 » Sous-jacente est l’idée qu’aucune parole claire et définitive ne peut rendre compte de l’insaisissable confusion du bien et du mal.Obscure chimie… Or, Primo Lévi était chimiste et son métier lui a sauvé la vie dans le camps de concentration, où une mort différée attendait ceux qui possédaient quelque  » compétence » exploitable par le bourreau. »
(…)
 » Il n’y a pas de vérité officielle qui vaille face  à la singularité de certaines épreuves. Tout comme il n’y a pas d’accusation générale qui vaille pour mettre en évidence la culpabilité personnelle et c’est bien à cela qu
e s’est employé le Tribunal de Tokyo , en un véritable tour de force juridique parce qu’il était difficilement soutenable d’affirmer que les actes de cruauté découlaient d’un complot ourdi par les accusés. »
(…)

(1) Axiologie : science visant à expliquer et à classer les valeurs

**************

 » Moi, je voulais être écrivain et sans m’en rendre compte, je suis devenu peintre.
L’avantage d’être peintre, c’est qu’on vous laisse tranquille.  »

Eduardo Arroyo

***************

 » Les hommes s’égarent, et peut-être est-ce dans leur nature que d’entreprendre des voyages invraisemblables, de se perdre dans le vide de l’inconnu, de répéter, jusqu’à plus soif,  les mêmes mots et les mêmes gestes, encore et encore, visitant sans fin un désert continu, à la fois terrifiant et fascinant.
Dans le désert il faut avancer, car demeurer immobile c’est mourir, et l’on avance, même si cela semble bien souvent inutile. »
Hugo Pradelle

Réflexion que l’on peut rapprocher de la phrase de Lawrence d’Arabie :
 » Dans le désert, les mots ont des contours nets. »

**************

 » La littérature, comme l’art tout entier, est la preuve que la vie ne suffit pas. »
(Tabucchi, citant Pessoa)

***************

A propos du livre  » Le roman et le sens de la vie  » de Dominique Rabaté, Claire Richard écrit :

(…) « A mesure que l’individu s’autonomise et que la transcendance perd du terrain, se pose à chacun la question d’ « une vie à soi ». Car si quotidiennement il semble évident que nous possédons une vie propre, d’où vient cette sensation d’aliénation, l’ impression qu’on ne vit pas la vie qui devrait être la sienne ?  Cette tension entre soi et le dehors, entre la conscience que la vie nous déborde et ne nous appartient pas, et le sentiment pourtant que nous voulons mener notre vie, (…) cette expérience est constitutive de notre modernité. »

(…) Le roman est la terre de l’indécidable, du sens suspendu, de la vie rejouée.
Ses vérités sont obliques, diffractées, souvent difficilement formulables.
La lecture est l’expérience du trouble, et de la durée. Elle fait son chemin en nous. Elle creuse.
En ceci, le roman est le contraire du
storytelling. »(…)


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :