Roms : les réalistes et les angéliques

Le renvoi, en Roumanie, de dizaines de Roms « volontaires désignés », ce jour, avec 300 euros par personne, est une de ces actions médiatiques d’un gouvernement aux abois, confronté à ses propres échecs, à son incompétence et à ses propres contradictions. Déterminé à remplir la vacuité du mois d’août par des gesticulations médiatiques sécuritaires, supposées compenser chez son électorat les effets désastreux de la crise économique et des « affaires », les coups de menton révèlent une fois de plus que l’angélisme se dissimule comme le diable dans les discours soit-disant réalistes et responsables : ce sont ceux qui pensent que les expulsions ont un effet dissuasif et freinent l’immigration qui vivent d’angélisme.

Si on renvoie ces gens, c’est qu’ils ont commis des actes illégaux. Et si c’est le cas, comment imaginer qu’ils soient volontaires pour partir en Roumanie ? Est-ce qu’un factotum de Préfecture est venu expliquer aux adolescents roms nés en France qu’ils devaient partir pour rejoindre « leur pays d’origine » ?

Si les coups de pied au derrière diminuent le nombre de demandes d’asile, ils ne diminuent en rien l’arrivée de clandestins.
Les angéliques sont du côté des kapos d’aéroport…

On relira avec intérêt ce qu’ a écrit Mr Jean-Claude Mégret (Brive-La-Gaillarde)
dans le Courrier des lecteurs du « Monde » du 11 août 2010 :

 » Il y a deux acceptions de l’ethnonyme « rom« . Tout d’abord, le mot « rom » (pluriel roma) a été choisi par décision du congrès mondial Romano, réuni à Londres le 8 avril 1970 pour désigner l’ensemble de l’ethnie originaire de l’Inde et dont les premiers représentants sont arrivés en France en 1419, quand Jeanne d’Arc faisait ses premiers pas. Ce terme générique désigne l’ensemble de l’ethnie : Sinte-Manush (Manouches), Gitans (ou Kale), Le’Roms, etc.
Le terme a été déposé ultérieurement au bureau de l’ONU, à New York, par une délégation conduite par l’acteur Yul Brynner. Ce mot avait été choisi en raison du fait que, d’une part, les termes « tsiganes » ou « gypsy » avaient un sens péjoratif dans certains pays et d’autre part, parce que le mot « Rom » avait, dans tous les dialectes, le sens d' »homme » ou « époux ».

Source photo

Dans cette acception, il n’a rien à voir avec la Roumanie. Soit dit en passant, le mot manouche est demeuré inchangé en Inde depuis des millénaires et il existe en hindi moderne avec le sens d' »être humain ».

En second lieu, certains Tsiganes des pays de l’Est se désignent traditionnellement par le mot « rom« . En particulier les Tsiganes de Roumanie, dont certains ne sont arrivés que très récemment en France. Voilà donc ce qui entretient une certaine confusion des les médias.
J’ajouterai que l’ancien Secrétaire Général de l’ONU Kofi Annan avait confirmé la reconnaissance du peuple romans en tant que peuple sans territoire, et Indira Ghandi, ancienne première Ministre de l’Inde, comme les enfants émigrés de son pays.
(…)

Votre journal s’honorerait en consacrant quelques articles  à d’éminentes personnalités tsiganes de notre pays, en particulier l’écrivain Vania de Gila-Kochanowski avait choisi la France, pays des droits de l’homme, après avoir été déporté, s’être évadé deux fois et obtenu la médaille de la British Army. Il fut le premier Tsigane à soutenir deux doctorats : en lettres à la Sorbonne et en anthropologie à Toulouse. Ses deux fils ont poursuivi des carrières « traditionnelles » : l’aîné en tant que chorégraphe et directeur du Ballet National du Gabon; le cadet en devenant officier supérieur de l’armée de l’air. Il commanda la Patrouille de France, dirigea le corps expéditionnaire français lors de la guerre d’Afghanistan et termina sa carrière comme général de brigade à l’état-major de Taverny… »


Publicités

2 Responses to Roms : les réalistes et les angéliques

  1. jeanne dit :

    Bonjour et merci.
    D’accord avec vous.

    Conséquences des « gesticulations médiatiques  » ce serait donc cette noire silhouette qui représenterait la LOI aux yeux de ces enfants là ?

    J’ai lu aussi :
    http://www.maitre-eolas.fr/
    « Ils sont fous, ces Roms, hein ? »

  2. Valentin Philippe dit :

    Dans tout le bruit de cette histoire, aucune solution ou plan n’a vraiment vu le jour. On traite la surface pas le fond… Tout reste en devenir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :