Troubles (gouverne)mentaux

             A la faveur d’un re(ma)niement gouvernemental en France, le Secrétaire d’Etat à la Justice, Jean-Marie Bockel, a pris la direction de la porte, non sans avoir essayé – en vain – de se faire remarquer par un rapport (daté de novembre 2010)  intitulé «  La Prévention de la Délinquance des Jeunes «  (quelle manie française de mettre des majuscules partout…)

            Rarement, rapport aura été aussi insipide et visiblement bâclé. On y trouve des erreurs monumentales, comme cette phrase, page 20 : (…)  » Ainsi sur presque 3.800.000 enfants  (sic) qui naissent chaque année en France hors mariage, 60 à 80 000 d’entre eux ne sont pas reconnus par leur père. » On y trouve aussi des allégations sans fondements (ni sources) dont on se demande d’où cela peut bien sortir, du genre, page 20 :  (…) « Dans certaines familles d’origine maghrebine, la mère joue à l’égard des garçons, un rôle de surprotection néfaste à l’acquisition des interdits républicains. »  La phrase n’est pas sortie de son contexte, pusique les phrases d’avant, comme après, traitent d’autres aspects.

           Il est par ailleurs question de la « pénalisation de l’irresponsabilité parentale volontaire » (page 25) comme « nouvelle politique »  sous le titre du paragraphe III rédigé ainsi :  » Pour une nouvelle économie de la sanction parentale » (?)
           On épargnera au lecteur la phraséologie du document, pour attirer son attention sur la relance d’une idée qui avait provoqué en 2006 une levée de boucliers par l’association-réseau « Pas de zéro de conduite« . Une pétition signée en ligne par plus de 200 000 personnes, avait conduit le directeur de l’INSERM( qui n’est pourtant pas n’importe quelle institution) à faire une conférence de presse pour annuler l’étude sur la détection de la délinquance dès l’âge de 3 ans, annulation pour « défaut de sérieux scientifique« … Un comble …

           Or dans le rapport de Mr Bockel, on voit réapparaître l’hydre de l’hystérie sécuritaire appliquée aux enfants sous la forme suivante . (…)  » La mission est convaincue qu’il est aujourd’hui nécessaire que l’école réinvestisse le travail social et que le travail social réinvestisse l’école. » (ne mime pas le style de Raoul Vaneigem qui veut…)  » Pour atteindre cet objectif, il faut, par convention passée entre l’Etat et le département, créer une permanence de l’aide sociale à l’enfance dès l’école primaire puis au collège. L’enjeu est de passer ainsi d’une logique de signalement à une logique proactive de détection. » (page 42).  » Les études démontrent (sans dire lesquelles) en effet que 15 % des enfants sont vulnérables, c’est à dire incapables de répondre, de manière adaptée, à l’agressivité interne ou externe à laquelle ils sont exposés. Cette vulnérabilité pourrait pourtant être repérée chez les petits entre 2 et 3 ans. C’est à ce stade que doit être posé sur l’enfant (sic) un regard pl uridisciplinaire visant à rechercher s’il existe à ce troubles une cause médicale ou familiale. » (page 43). Pour sortir de la démarche qui consiste à  » attendre les passages à l’acte pour réagir », l’étude préconise de  » favoriser un dépistage plus précoce des troubles mentaux des enfants et des adolescents. » (page 44). Il s’agit alors de faire que «  la problématique du diagnostic avancé l’enjeu d’un vrai débat. »

             Le Rapport Bockel met en valeur certaines expériences menées en France et à l’étranger par des gens compétents et de terrain qui savent ce dont ils parlent : certaines  expériences mériteraient d’être considérées comme des « bonnes pratiques » à condition de les extraire de ce rapport-magma ont on n donnera qu’un dernier exemple : la référence page 45, à « des études menées par le FBI (qui) démontrent  que 75 % des « school shooters » avaient eux-mêmes été victimes de harcèlement à l’école ; armés à l’origine pour se protéger, ils le furent ensuite pour se venger. » Quelle est la « leçon apprise » de ces études ? Qu’il faut armer les enfants avant d’aller à l’école ? En quoi cet argument contribue-t-il à la réflexion sur la prévention en milieu scolaire ? Etc,etc…

            De peur de passer pour paranoïaque, on rappelera utilement la fascination que suscitent les innovations anglo-saxonnes auprès de nos élites.
            Voici par exemple l’information donnée lors de la dernière année d’exercice du pouvoir de Tony Blair en Grande-Bretagne :

             Le Premier Ministre (GB) « va annoncer ce mercredi le lancement d’un programme visant à identifier, seize semaines après leur conception, les bébés les plus à risque en termes d’exclusion sociale et de potentiel criminel. (…) Le programme ne concernera que les mères en difficultés financières dont c’est le premier enfant, et se fera sur la base du volontariat. (…) K.B, la responsable du programme, a évoqué, radiographies de cerveaux d’enfants à l’appui, les différences neurologiques existant entre enfants bénéficiant de toute l’attention de leurs parents, et ceux qui étaient négligés. »(…) Elle  estime que les risques de voir ces nouveau-nés stigmatisés en tant que futurs délinquants ou exclus sociaux sont largement compensés par l’aide qui sera apportée aux familles pauvres et à leurs enfants. »(…)

             Madame Sylviane Giampino, psychanalyste, répondant aux lecteurs sur le site  » Le Monde.fr  » du 4 novembre dernier, affirmait : «  Ce qui nous dérange c’est qu’il y ait un lien de continuité entre la souffrance psychique et sociale de certains enfants et les comportements violents ou délinquants  plus tard. C’est faux, cela n’a jamais été démontré, contrairement à ce que racontent certains scientifiques. C’est grave car cela induit une dérive, les services d’aide aux enfants et aux familles vont être annexés par la police et la justice.(…)

             L’Abrincate revient d’un Congrès à l’étranger où il a eu l’occasion d’écouter un haut-fonctionnaire du ministère français  de la Justice, à qui il a posé publiquement la question de savoir ce qu’il pensait du Rapport Bockel.
Réponse : « Je l’approuve car il y a un malentendu : nous sommes pour la détection et l’établissement des indicateurs de risque, ce que les opposants voient comme une démarche totalitaire. A titre personnel, je suis aussi favorable à ce travail de détection dès le stade de la périnatalité  » (sic).

             Alors, bonne retraite, Monsieur Bockel, et n’oubliez jamais le dicton, inventé par un de vos prédecesseurs dans le défilé des lucioles gouvernementales, Mr André Santini, qui prenait les choses avec l’humour qui lui sied si bien : «  Etre Ministre, ça ne dure jamais très longtemps, mais être ancien Ministre, c’est pour la vie… »

Au revoir, Mr Jean-Marie Bockel
source photo

               On ne peut s’empêcher de faire le rapprochement avec un autre Rapport, établi, comme chaque année par Madame Versini, Défenseure des droits de l’enfant, qui vient de sortir et concernant, cette année, l’aggravation de la situation de pauvreté des enfants de catégories entières de la population en France.  
L’intégralité du Rapport est consultable sur ce site :
Rapport de la Défenseure des Droits de l’enfant

              Madame Versini  rappelle qu’« il y a huit millions de personnes pauvres, dont deux millions d’enfants » qui vivent avec moins de 950 euros par mois, selon les chiffres de l’INSEE.
             On en est en France, en 2010, à lire un rapport qui préconise de « réduire le nombre de placements d’enfants en institution pour cause de précarité des familles. »…
 
            Avec un nouveau gouvernement « de combat pour aider les Français à sortir de la crise« (et bla-bla-bla), mais dans lequel tout ministère de service public sur les problèmes spécifiques de la famille et de l’enfance a disparu (ou tout simplement été oublié…), nul doute que ce gouvernement va trouver les moyens d’organiser la détection de la délinquance dès l’âge de 3 ans »…
 
            Que pensez-vous qu’il arrivera l’an prochain en 2011 ? Le gouvernement a déjà annoncé que la fonction de Défenseure des enfants va disparaître, en l’assimilant à plusieurs autres fonctions de « défense des droits ».
Voir sur le site ce que pense Madame Versini de cette décision (colonne de gauche de la page d’accueil)
 
 
 
 
             Comme disait Jean-Paul Sartre au sortir de l’Elysée où il était venu défendre une cause auprès du Président de l’époque :  » Si les gens savaient avec quelle légèreté ils sont gouvernés… »
 
******************
 
PS : Par ailleurs, voici le communiqué de presse de la Fédération  » La Voix de l’enfant  » qui fédère la plupart des associations françaises travaillant à la mise en oeuvre des droits de l’enfant :
  
          »   Paris, le mardi 16 novembre 2010,
 
           La Voix De l’Enfant fait part de sa profonde inquiétude en constatant dans les nominations du nouveau gouvernement, l’absence d’un Ministère ou d’un Secrétariat d’Etat chargé de la Famille. 
          
Alors que depuis des mois, de nombreux responsables politiques confrontés aux difficultés de certains enfants et adolescents, annoncent des mesures répressives à l’encontre de ces jeunes et de leurs parents, la Voix De l’Enfant s’interroge aujourd’hui sur la volonté politique du Président de la République et du gouvernement qui s’étaient engagés à mettre l’enfant dans les priorités, en présence d’associations dont la Voix De l’Enfant.
            C’était il y a un an, lors du 20ème anniversaire de l’adoption de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant.
            Martine BROUSSE Directrice de la Voix De l’Enfant
            Tél. : 01.40.22.04.22 / 06.22.80.82.82
            Courriel : mbrousse@lavoixdelenfant.org
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Advertisements

Un commentaire pour Troubles (gouverne)mentaux

  1. […] Troubles (gouverne)mentaux […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :