Calcutta-Kolkata, la « ville-monde »

D’une ville qui, créée en 1760 par les Britanniques, dispose d’un centre historique (avec un fronton qui témoigne d’une influence gréco-romaine ?) …

… sillonnée de petites ruelles propres, qui pourraient être celles de petits ports grecs ou portugais…

… on passe, en quelques minutes de métro, à l’enfer d’une agglomération de près de 15 millions d’habitants…

… agrémentée d’une campagne électorale très animée (les communistes risquent de perdre, dans l’Etat du Ouest-Bengale, un pouvoir détenu depuis 35 ans) – où l’on voit que l’écriture bengalie consiste à écrire, non pas sur la ligne, mais en accrochant les lettres en-dessous à la ligne, (comme pour faire sécher du linge…)

Contrairement à l’image trop réductrice de cette ville (où il n’y a pas plus de touristes qu’il y a 30 ans…) beaucoup de quartiers sont très animés, parcourus en permannce par une population très industrieuse, malgré une misère à grande échelle toujours présente (perceptible surtout la nuit) mais laissée à l’écart du centre-ville… 

***********

Il s’y trouve aussi parmi les plus beaux hôtels imaginables, comme le Taj Bengal, véritable cathédrale (mais peu de monde, à ces tarifs-là…) :

… où des artistes s’exécutent devant des oeuvres d’art régional parfois spectaculaires :

***********

Au détour d’une rue de la vieille ville, dans le quartier de Kumartuli, des artisans fabriquent les statues pour la fête de Puja :

… qui seront exposées, par dizaines de milliers dans tous les quartiers de la ville, riches ou pauvres, à la vue et au recueillement des passants à chaque coin de rue :

… pour ensuite être, le dernier soir, à la tombée de la nuit, jetées dans le fleuve Hoogly, affluent du Gange, à grands renfort de festivités, de chants et d’orchestres de rues :

**********

Calcutta est aussi la « ville-monde » des « Missionnaires de la Charité » de Mère Teresa, dont la tombe est honorée par les visiteurs toute la journée (c’est même un des rares endroits de la ville où l’on rencontre des « vrais touristes »), avec sur la tombe la mention :  » Do small things with great love » – « Faites des petites choses avec beaucoup d’amour« )

Au centre d’accueil des enfants abandonnés, la section des nouveaux-nés prépare les enfants pour l’adoption, nationale et internationale :

**********

Dans les nombreuses salles de l’Indian Museum de Calcutta,
on y croise ce visage de Bouddha :

… et quelques masques traditionnels du Bengale, de l’Orissa, et de l’Assam (trois Etats de l’est de l’Inde) :

********

Retour « en ville » :

… avec, au détour d’une rue adjacente, un marché aux fleurs :

Pour l’anecdote, dans le quotidien local , « The Statesman » du 8.02.2011, cette annonce dans la page  » Loisirs  » : une invitation à une dégustation de vins français, dans la catégorie « Vie nocturne » (les lecteurs de ce billet de blog qui comprennent ce que signifie l’expression :  » to enthrall the connoisseurs » sont priés de nous l’expliquer dans les commentaires ci-dessous…)

On ne peut terminer ce bref aperçu sans le sourire bengali qui s’impose :

*********

PS No 1 : Sur les surprenantes analogies entre les histoires respectives des deux villes Calcutta et St Pétersbourg, voir le billet précédent de ce blog :
 » De Calcutta à St Pétersbourg …et retour « 

PS No 2 : Sur le leader communiste du Ouest-Bengal, décédé récemment :
 » Hommage à Jyoti Basu « 

PS No 3 : Toutes les photos de ce billet ont été prises par l’Abrincate
dans la semaine du 4 au 12 février 2011.

Publicités

One Response to Calcutta-Kolkata, la « ville-monde »

  1. Fabrice dit :

    Alors « enthrall the connoisseurs » je pense que ça veut dire littéralement « envoûter les connaisseurs » …
    alors j’imagine qu’ils ont vraiment dû forcer la porte de la cave pour cette occasion comme on casse sa tirelire … j’en ai l’eau à la bouche !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :