» L’intérêt d’un modèle né de la précarité… « 

Interviewé dans « Le Monde », l’architecte guatémaltèque Teddy Cruz 
explique sa perception de son rôle d’architecte
(voir sa video – en anglais – 6.50 mn)
à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis:

                                                                                  source photo  

                  » C’est un des endroits du monde où la collision entre le Nord le plus riche et le Sud le plus pauvre est la plus violente.  A 20 minutes de distance, San Diego, aux Etats-Unis, et Tijuana, au Mexique, confrontent la planification dicriminatoire de banlieues pavillonnaires et les stratégies informelles des bidonvilles.
              Les favelas sont largement  construites avec les déchets  des lotissements de San Diego. Dans l’autre sens, des flots de migrants mexicains traversent la frontière et font muter les banlieues de San Diego.

              Je veux comprendre les processus à l’oeuvre dans l’urbanisme informel. Les bidonvilles sont structurés par une organisation sociale très sophistiquée. ll ne faut pas penser la densité uniquement en nombre de constructions par hectare, mais en intensité des relations sociales par hectare. »(…)

               » Les  migrants mexicains introduisent, dans cet urbanisme fait d’étalement et de cloisonnement des usages, une densité et une mixité improvisées. Ils transforment les banlieues pavillonnaires (de San Diego) en sites de production, en y imbriquant des marchés, des lieux de culte, d’éducation, des espaces communautaires, des activités économiques, même s’il s’agit souvent d’une économie informelle…
                  Cette mutation largement illégale, rend la ville américaine, plus durable, du point de vue de l’organisation soxiale, du dynamisme économique, mais aussi de l’environnement : la ville dense consomme moins de territoire, la mixité réduit le besoin en transports.(…)

                                        source photo : San Diego – Tijuana 

               » Depuis des décennies, la politique du logement aux Etats-Unis n’a profité qu’aux gros promoteurs. Je milite pour que les communautés puissent être leurs propres promoteurs. La culture et le dynamisme des migrants permettent cette révolution.
               
Mais cela nécessite une réforme foncière, de petites parcelles, d’espaces partagés, de nouvelles formes de partenariats et de contrats sociaux qui vont à l’encontre du modèle américain, fondé sur l’individualisme et la privatisation.(…)

                   (…) Nous travaillons sur des équipements à petite échelle, en les accompagnant d’un travail de gestion économique, d’animation sociale.
                  
L’architecte, dans ces conditions, doit construire des communautés plus que des bâtiments.(…)

                   Les projets urbains les plus intelligents, ces dernières années, viennent d’Amérique Latine, du Brésil, de Colombie. Ils équilibrent interventions planifiées et initiatives communautaires, constructions formelles et spontanées, incluent les réseaux sociaux et l’économie informelle pour faire émerger de nouvelles formes d’urbanisme, libérées de la logique néo-libérale.

Les réponses les plus intéressantes
à la crise mondiale du logement et de l’urbanisation
viennent des conditions de rareté, 
pas des situations d’abondance.
Mais le réflexe, dans les pays riches,
est de nier l’intérêt d’un modèle
né de la précarité et de la pauvreté. »

Lorsque dans de nombreux domaines de la vie sociale et économique, on aura compris que c’est souvent dans les pays les plus pauvres qu’on innove et qu’on met au point des méthodes, systèmes et nouvelles perspectives de progrès  d’autant plus durables qu’ils seront moins coûteux, on aura peut-être une chance de voir naître un monde un peu moins orienté sur sa propre destruction.

Qui a inventé le micro-crédit ?
Un Bangladeshi …

Qui a inventé, depuis plus de 50 ans,
 des méthodes éducatives non-formelles,
l’éducation fonctionnelle, etc…?
Des Brésiliens et des Indiens…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :