Art minimal …fiscal ?

Voici le couloir qui conduit au bureau
où les Lausannois viennent
soit déposer leurs déclarations de revenus,
soit payer leurs impôts…
Le cadre est digne d’un couloir des Pompes Funèbres…

On ne peut pas reprocher au gouvernement vaudois
d’utiliser les impôts pour des dépenses somptuaires d’art contemporain…
…à moins que ceci ne soit un fleuron
de l' »Art Minimal« …
Qui sait ?…

Qu’est-ce que l’Art Minimal ?

«  Cette expression est communément employée pour désigner une tendance de l’Abstraction géométrique qui attira l’attention à New York vers 1965 et dont Frank Stella est l’artiste le plus représentatif. (…)
Ce terme de critique — tantôt employé péjorativement, tantôt au sens propre — signifie  » le moins est le plus « . Il désigne un style où les formes sont simplifiées à l’extrême, fermement articulées et entre lesquelles lignes, plans et tracés orientés sont soumis à des échanges extrêmement subtils, obligeant l’observateur à être averti des plus petites modifications ( » minimal « ) dans les moyens employés.
Pour son développement, l’Art Minimal doit beaucoup à l’Abstraction géométrique (Hard Edged Abstraction) et à l’Abstraction optique (Op’Art), mais sa simplicité radicale entraîne une réaction totalement différente, plus intellectuelle, moins immédiatement émotionnelle. »

(Larousse)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :