Comment travaillait J.S.Bach ?

Voici quelques extraits de la remarquable biographie de J.S.Bach
écrite par Sir John Eliot GARDINER,
grâce à un impressionnant travail d’archives:
 » Musique au château du ciel
Un portrait de Jean-Sébastien BACH »

(Flammarion – 770 pages – 2014)

Bach

Extrait du Chapitre 7 (page 307): John Mathias Gasner, Directeur de la Thomasschule (Leipzig), et témoin oculaire  des répétitions  dirigées par Bach, au début des années 1730, écrit dans un courrier à un correspondant :

 » Si tu pouvais voir Bach (…) comment non seulement il chante sa mélodie d’une voix forte et tient sa propre partie, mais fait attention à tous en même temps et, parmi ses trente ou quarante  musiciens, ramène au rythme et à la mesure celui-ci par un geste de la tête, celui-là en tapant du pied, un troisième en le menaçant du doigt, et donne le ton quand il le faut à l’un en voix aiguë, à l’autre en voix de basse, à un troisième en voix médiane ; et comment lui seul, au beau milieu du jeu le plus bruyant des musiciens, alors qu’il a lui-même à jouer la partie la plus difficile de toutes, il remarque aussitôt si et où quelquechose ne va pas, assure la cohésion de tous, apporte son aide partout, et rétablit l’ensemble s’il chancelle, mesurant le rythme dans tous ses membres, et saisissant à lui seul toutes les harmonies par son oreille très fine, à lui seul émettant de sa gorge exiguë les parties chantées par tous. »

Gasner est tellement effaré que, dans le règlement de son école qu’il rédige quelques années plus tard, il édicte:  » Il est parfois nécessaire que le cantor délègue le soin d’indiquer la mesure à un préfet, afin d’être libre de se déplacer d’un groupe à l’autre de l’ensemble pour contrôler que tout se déroule comme il faut. »

********

Ailleurs dans ce même livre, on trouve ces quelques mots griffonnés par Albert Einstein en marge d’une lettre à l’éditeur de la revue Reclams Universum, en date  du 24 mars 1928 :

 » Voici tout ce que j’ai à dire à propos de l’oeuvre de Bach :
écoutez-la, jouez-la, aimez-la, vénérez – la,  et taisez-vous. »

  220px-Johann_Sebastian_Bach

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :