Indignation No 4/4 : Une sonde Rosetta pour Chibok ?

14.04.16

Pourquoi donc la chaîne de télévision CNN choisit-elle de rendre publique, le 14 avril, une une photo de 15 des 276 jeunes filles kidnappées par Boko Haram dans leur école de la ville de Chibok, au nord-est du Nigeria ?  (dixit la presse) ?
Comment est-ce possible qu’il n’y ait strictement aucune trace de ces presque 300 adolescentes, dont les medias affirment qu’elles ont probablement pour être vendues comme esclaves sexuelles ou comme chair à canon d’attentats kamikazes ?

Supposons qu’un canard soit trouvé mort, victime de la grippe aviaire, un matin sur plage du Sri Lanka… Le monde entier en sera informé le soir même par toutes les TV du monde.
Mais on n’a toujours aucune trace des adolescentes nigériannes…

Faut-il demander à l’Organisation Mondiale de la Santé d’appliquer ses protocoles ?
Faudra-t-il demander à l’ESA de construire une sonde « Rosetta 2 »
pour se poser sur la comète de Boko Haram ?

Deux ans sans avoir la moindre indication
de la localisation de près de 300 jeunes filles kidnappées ?
Vraiment ???

Mission-Rosetta-cinq-choses-a-savoir-sur-la-mission-de-Philae

 

 


Indignation No 1/4 : L’Europe expire à Idomeni…

14.04.16

Depuis deux mois, 12 000 migrants et/demandeurs d’asile sont bloqués à Idomeni, à la frontière grèco-macédonienne. Arrivés avant la décision de fermer les frontières et ne pouvant imaginer de quitter la Grèce (pour aller où?), ils vivent depuis plusieurs mois dans des conditions déplorables et indignes.
Dimanche dernier (10.04.2016), il y eut 300 blessés au cours d’une émeute du désespoir, les policiers macédoniens ayant utilisé des balles en caoutchouc et des gaz lacrymogènes sans discrimination sur hommes, femmes, enfants, vieillards… non armés.

GREECE-MACEDONIA-EUROPE-MIGRANTS

Si on considère comme acquis que les Etats sont des monstres froids, qu’ils n’ont ni sentiments, ni amis et que seuls leurs intérêts priment sur toute autre considération, alors on peut demander s’il n’y aurait pas par hasard un pays d’Europe qui se dirait que finalement ce serait bon pour son image internationale que de dire : « nous fermons nos frontières, comme les autres membres de l’Union Européenne, mais nous décidons de recevoir ces 12 000 migrants qui ont fui la mort et qui ont été piégés, en se trouvant par le hasard d’une date, devant une frontière close, par une décision prise début mars et applicable dans les 3 jours. »
Il n’y aura pas d’appel d’air, puisqu’il n’y aura pas d’ouverture de frontières…

Qui osera ?

A défaut, qui financerait un paquebot nommé « Exodus 2 »
pour les envoyer sur une île du Pacifique ?
Pitoyable Europe !!!

 


Etait-ce cela, l’objectif de l’Union Européenne ?

8.07.15

Si vous avez compris le problème posé par la Grèce, c’est qu’on vous a mal expliqué…

Il n’est pas exclu que les choses soient plus simples qu’il n’y paraisse.
Il semble que peu importe que l’économie d’un peuple membre de l’UE s’effondre, si les règles du « système » sont respectées. Peu importe que le plus grand hôpital d’Athènes  commence à connaître des pénuries.
Sans se poser la question de savoir pourquoi le « système » de la construction européenne (s’il y en a un…) permet – et veut – qu’un peuple soit laissé ainsi à l’abandon. Est-ce un objectif de la construction de l’Union Européenne ?
Peut-être que le gouvernement Tsipras est nul, mais que valaient (et qui a « arrosé » pendant des décennies) les gouvernants grecs précédents ?

Toujours est-il que si les majorités des peuples allemand et grec se méprisent copieusement, on apprend … »la fuite croissante des dépôts (bancaires) qui, depuis 2010, (s’élève) à plus de 100 milliards, (qui) seraient partis vers l’étranger, en particulier vers l’Allemagne « . (« Le Monde – 7.07.15 – page 7 –  article signé Anne Michel).

De plus ce jour, on apprend (8-07-15) que « La Croix-Rouge allemande est prête à apporter rapidement une aide humanitaire à la Grèce, en état d’urgence financière, et qui rencontre déjà des «difficultés dans les soins médicaux», selon le porte-parole de l’organisation, Dieter Schütz.

Résultat de recherche d'images pour

Même si on ne comprend plus rien, on retiendra cependant le proverbe iranien :  » L’argent c’est comme la fumée de cigarettes, ça monte toujours et ne redescend jamais « .

Quelques effluves de vents mauvais répandent aussi des odeurs de vautours chez les traders, boursicoteurs, spéculateurs et autres bandits manchots en tous genres, avec des propos du genre « plus le chaos sera grand, plus on s’enrichira« . La stratégie du choc, ou celle du  » chaos créatif  » … On va finir par croire que Mélenchon a raison…

source photo

On se rappellera que « T.I.N.A » était le petit nom de Margaret Thatcher ; « There Is No Alternative »- Or, précisément, dans cette cacophonie médiatique hyper-saturée, on a aussi pu entendre une petite voix d’une femme originaire de l’ex-Allemagne de l’Est qui disait : « On a grandi et vécu sous le régime communiste qui ne cessait de nous dire qu’il n’y avait pas d’alternative au régime. Le communisme s’est effondré, et maintenant c’est Bruxelles qui vient nous dire qu’il n’y a pas d’alternative à l’austérité… Si on s’est libéré du communisme, c’est bien en adhérant aux soi-disant « valeurs » d’un régime démocratique, comme une des conditions de la prospérité, dans lequel c’est le peuple qui choisit souverainement. Il devrait donc toujours y avoir des options, des alternatives, non ? « 

« Bruxelles 2015 » = « Moscou les années 50  » ?
« Hôpital public est-allemand en 1950″ = Hôpital d’Athènes en 2015 » ?


Contre la peine de mort applicable aux mineurs

11.04.13

Communiqué d’Amnesty International (18 janvier 2013)

« L’exécution en Iran, le 16 janvier, d’un jeune homme de 21 ans, condamné pour un crime qu’il aurait commis alors qu’il était encore mineur, témoigne d’un mépris affligeant pour le droit international.
D’après l’agence de presse officielle Mehr, Ali (Kianoush) Naderi a été exécuté dans la prison de Rajai Shahr à Karaj, dans le nord-ouest de Téhéran, mercredi 16 janvier.
Il avait été condamné à mort pour son rôle présumé dans le meurtre d’une femme âgée au cours d’un cambriolage, il y a plus de quatre ans – alors qu’il n’avait semble-t-il que 17 ans.
Les personnes âgées de moins de 18 ans au moment du crime qui leur est reproché sont considérées comme des enfants au regard du droit international, qui interdit strictement leur exécution. »

************

 Communiqué de Défense des Enfants International (DEI)

 » DEI condamne fermement la mise à mort par peloton d’exécution de sept adolescents en Arabie Saoudite le 13 mars 2013, ainsi que celle d’un adolescent au Yémen le 9 mars 2013, pour des crimes qu’ils ont commis lorsqu’ils étaient encore mineurs. DEI regrette profondément que les appels téléphoniques fréquents et la pression d’organisations internationales et locales de la Société civile et des Nations unies, pour empêcher les condamnations à mort n’aient pas été pris en compte.

Défense des Enfants International – Yémen (DEI-Yémen/École de la démocratie) et le Parlement des enfants ont informé DEI que, en ce moment, vingt (20) mineurs sont condamnés à la peine de mort en attente de leur exécution au Yémen. »

source photo

Considérant qu’un mineur se définit par la capacité relative de discerner, de s’exprimer et de se défendre, les normes internationales de la Justice pour mineurs, largement ratifiées par la plupart des pays du monde interdisent la peine capitale pour les mineurs (au moment de l’infraction), quelle que soit la gravité de leurs crimes. Aucune pratique coutumière, à justification religieuse ou non, ne prévaut sur les conventions et instruments internationaux ratifiés par les Etats : la peine de mort appliquée aux mineurs est une forfaiture (« crime commis par un magistrat »).

Les exécutions de dizaines de mineurs en attente d’exécution, sont donc illégales et doivent, à ce titre, être dénoncées.

Article 37 de la Convention relative aux droits de l’enfant : « Les Etats parties veillent à ce que : a) Nul enfant ne soit soumis à la torture ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. Ni la peine capitale ni l’emprisonnement à vie sans possibilité de libération ne doivent être prononcés pour les infractions commises par des personnes âgées de moins de 18 ans. »

Dans les pays qui continuent d’exécuter des mineurs en public, l’Iran l’Arabie Saoudite et le Yemen, il faut exiger la suspension systématique des exécutions capitales de mineurs et la commutation de leur peine, non pas seulement en termes de faveur humanitaire, mais en attendant que, dans les pays concernés, la loi prévoit l’abolition définitive de l’exécution capitale.

Lorsqu’il y a doute sur l’âge réel du mineur condamné (ce qui est parfois le prétexte pour passer à l’exécution), le doute doit – évidemment – bénéficier au condamné, étant entendu que même s’il est majeur, la peine de mort reste un scandale universel, dont on apprend toujours que sa pratique (et sa justification coutumière ou religieuse) ne sont que les prétextes d’un enjeu politicien pour la conquête du pouvoir. Une foule nombreuse s’était rassemblée pour assister à la pendaison de l’adolescent, et les forces de sécurité ont été déployées pour “s’assurer que la sentence a été exécutée en douceur“ (sic) – Agence de Presse officielle iranienne IRNA – 21 septembre 2011.

Dans les pays où la peine capitale,  y compris pour les mineurs, est encore prévue par le Code Pénal, mais n’est plus appliquée, il faut renforcer toutes les coalitions utiles de la société civile pour en exiger l’abolition définitive, ainsi que de la peine d’emprisonnement à vie pour les mineurs. 
Il faut ajouter que l’enrôlement  de mineurs pour servir de kamikazes dans des attentats terroristes doit être considéré comme une forme d’exécution capitale de mineurs par des adultes – quels que soient les motifs coutumiers ou religieux invoqués pour manipuler les mineurs.

La Justice est un des chemins vers l’humanité,
et non pas l’inverse.


A quoi sert la reconnaissance universelle ?

6.12.12

Le quotidien suisse « Le Temps », ainsi que « Le Monde », ont probablement révélé à beaucoup de lecteurs l’existence et la combat du Docteur congolais Denis MUKWEGE, infatigable médecin gynécologue et chirurgien d’une multitude de femmes et filles violées, martyrisées, humiliées, en République démocratique du Congo, dans une région qui a connu entre 3 et 4 millions de morts depuis vingt ans…

source photo

Le Docteur MUKWEGE , « avec de plus en plus de tristesse, inlassablement, arpente le monde et s’empare de toutes les tribunes qui lui sont offertes – ONU, Sénat américain,  Parlement européen, Maison Blanche, Downing Street – pour dénoncer ce qu’il qualifie de crime contre l’humanité. »

Menacé de mort, agressé maintes fois, kidnappé pour exécution à laquelle il échappe miraculeusement, il est soutenu par Amnesty International, Médecins du Monde, Physicians for HumanRights, la Fondation du Roi Baudoin, soutenus par des gouvernements qui demandent du gouvernement congolais d’assurer sa protection. Mis à l’abri, des villages entiers réclament son retour dans l’hôpital qu’il dirige…

Mais le Dr MUKWGE  est las :  » Las de parler dans le vide. Las de vouloir secouer en vain les consciences. las de raconter à toutes sortes d’auditoires la tragédie es femmes du Congo sans que rie se passe. Las de décrire les viols et tortures effroyables, de citer les chiffres à donner le tournis (500 000 femmes violées en vingt ans) sans qu’aucune volonté politique internationale ne s’exprime pour prendre de vraies mesures. Las aussi de recevoir de  prix et des hommages sans que les organisations gouvernementales envisagent de solutions autres que médicales :  » Comment est-il possible que les acquis de la civilisation reculent à ce point ? (…) Ils rivalisent de cruauté, ils sophistiquent la torture; je distingue leurs signatures dans les plaies des femmes. »…

Parfois on se demande à quoi cela sert-il d’être connu, reconnu, admiré, loué, récompensé tout autour de la planète pour constater que rien ne bouge en ce qui concerne les causes de telles tragédies collectives dont il ne peut que contribue à atténuer les effets ?
Notre monde de communication aurait-il secrété sa propre antidote à la mobilisation qu’elle devrait susciter ?
Ou bien est-ce…parce qu le problème ne concerne que … les femmes, et que ce sont les hommes qui sont coupables ?
Ou bien est-ce que par ce la justice ne peut pas fonctionner dans de tels contextes d’espace, d’insécurité, donnant ainsi le sentiment d’un impunité digne du retour à la jungle ?

 » Il a tenté de pendant des heures de reconstituer le vagin d’une petite fille de 3 ans que des sexes barbares avaient saccagé, lors d’un raid nocturne sur un village… »

Qu’il y ait guerre ou pas, le crime contre l’humanité est la qualification la plus légitime de ces crimes collectifs.
L’article 6 des statuts de la Cour Pénale internationale stipule : (…) On entend par crime contre l’humanité l’un quelconque des actes ci-après lorsqu’il est commis dans le cadre d’une attaque généralisée ou systématique lancée contre toute population civile et en connaissance de cette attaque : (…) Viol, esclavage sexuel, prostitution forcée, grossesse forcée, stérilisation forcée ou toute autre forme de violence sexuelle de gravité comparable ; (…)Autres actes inhumains de caractère analogue causant intentionnellement
de grandes souffrances ou des atteintes graves à l’intégrité physique ou à
la santé physique ou mentale. »
(…)

*********

Avec la même détermination et le même acharnement, un autre militant, dans la mesure des modestes moyens dont il dispose, fait son possible face à cette tragédie, pour financer les « Chambres foraines » dans cette même République Démocratique du Congo : Michel HOFFFMAN, fondateur de l’association VIVERE, soutient des ONG locales qui contribuent à organiser, avec l’accord du gouvernement congolais, des tribunaux mobiles pour juger les militaires (de l’armée régulière) qui ont commis des crimes de viol sur des femmes des populations qu’ils sont supposé protéger.
Toute l’explication et les moyens de soutenir cette action sont sur le site http://www.vivere.ch et notamment les témoignages indépendants selon lesquels ces tribunaux sont absolument conformes aux règles élémentaires de l’exercice de la justice selon les normes internationales.

source photo

source photo

Si la justice ne passe pas, tout se reproduira…

Email de contact :   contact@vivere.ch


La communication rend-elle fou ?

23.09.12

C’est tout de même un paradoxe qu’une vidéo nulle sur Mahomet (au point qu’on ne peut s’empêcher d’y voir une stratégie planifiée dans un contexte qui n’est pas neutre…) suscite  tant d’émotion, de heurts, de manifestations, alors que la mort de 30 000 Syriens depuis 1 an et demi ne suscite aucune réaction internationale…

source photo

Ce monde serait-il plus malade que pendant la Guerre Froide ?
On craignait alors l’embrasement général par une guerre atomique, et on a le sentiment qu’aujourd’hui un embrasement pourrait émerger, n’importe quand, d’une vulgaire vidéo lancée en orbite sur … Youtube…
Ce monde serait-il dirigé, non pas par des élus responsables et compétents, mais indirectement grâce à des média interposés et complaisants, par une bande de pauvres types et de gamins irresponsables et hystériques ?

Charb, rédacteur en chef de Charlie-Hebdo,
con, béat et satisfait…

Jusqu’à Charlie Hebdo qui a flairé le big business avec deux coups de crayon, tout en jouant les vierges effarouchées devant  tant d’émotion…
Même le porte-parole de la Maison-Blanche a donné son opinion sur l' »initiative » de Charlie-Hebdo !

Tout cela est ridicule, pitoyable et lamentable.

**********

PS : Comment va-t-on nourrir les 3 milliards d’enfants
qui vont naître dans les 50 ans à venir ?


Face à la crise, des jeux, des jeux, des jeux…

22.06.12

Aviez-vous remarqué que parmi les multiples symptômes de la crise financière, économique,etc… on n’entend parler que de désindustrialisation, de plans sociaux, de fermetures d’usine, de licenciements par milliers, de délocalisations, et toute la litanie des termes qui disent la crise en même temps qu’elles cherchent à la masquer…
Personne n’a jamais entendu dire que le tournoi de Wimbledon était menacé, que la Pologne et l’Ukraine avaient les plus grandes difficultés à boucler les travaux de l’Euro 2012, que le Grand Prix de Formule 1 du Canada risquait la faillitte…

Pendant la crise, le sport occupe la façade: après Roland Garros, c’est l’Euro 2012 qui accompagnera le tournoi de Wimbledon, juste avant le Tour de France, qui sera immédiatement suivi des Jeux Olympiques de Londres…

Tous les budgets sont donc disponibles, l’argent des sponsors coule à flots…

Si vous avez la patience de butiner dans les informations ci-dessous, vous serez peut-être effaré-e de certains chiffres, mais vous comprendrez peut-être aussi , par le dernier paragraphe, que, malgré la fête, les Jeux Olympiques peuvent être une catastrophe pour tout un peuple… 

Où sont les Indignés ? devant la télé ?

*******

Dans le  » Financial Times  » du 16 juin dernier (page 24, en haut à gauche…), on apprend que « British Sky Broadcasting » et  » British Telecoms » ont déboursé 3 milliards de Livres (3,718 milliards d’euros) pour la diffusion en direct des matches de la Ligue 1 anglaise pour 3 saisons à partir de 2013/14, c’est à dire 70 % de plus que le contrat en cours.
Cela fera 6,5 millions de livres (8 millions d’euros) par match diffusé.

Vingt clubs en bénéficieront pour payer les salaires des joueurs, en priorité les joueurs d’élite. Et l’article ajoute :  » There is a lot of class hypocrisy in the UK over the enormous financial rewards for working class boys who play fottball. But they are good at what they do and they get paid the going rate for doing it.
The rest of us are just in the wrong job. »

« Il y a beaucoup d’hypocrisie de classe au Royaume-Uni à propos des énormes rémunérations pour des jeunes de la classe ouvrière qui jouent au football. Ils sont excellents dans ce qu’ils font. Ils sont bien payés pour ce qu’ils font. Nous autres, nous nous sommes trompés de métier. »

Les contrats de diffusion pour les chaînes européennes révèlent les montants suivants :

Italie (Série A) : 2,1 millions euros par match.
Allemagne (Bundesliga) : 2,1 millions euros par match
France (Ligue 1) : 1,6 million euros par match
Espagne (La Liga) : 1,3 million euros par match

Comme chacun sait, il n’y pas de crise économique en Angleterre.
Il y a simplement une petite chaleur printannière des étudiants qui manifestent conte le triplement des frais d’inscription à l’Université.

********

Combien coûte/rapporte le tournoi de Roland Garros ?

Sur le site  « Journal du Net », on apprend que
 » Le tournoi rapporte donc beaucoup d’argent. Que fait la FFT des 47 millions  d’euros de recettes ? « Nous ne faisons aucun bénéfice, précise Jean-François  Villotte. Tout est distribué aux ligues, comités, clubs, aux activités fédérales  et à la direction technique. » La réussite du tournoi fait donc vivre le tennis  amateurs et professionnel dans l’Hexagone.
(…) Avec ses 22 millions d’euros, la billetterie compte pour 19 % du budget.
(…) 15 millions d’euros de dotations rémunèrenent les sportifs. Avec une nouveauté en 2007 : la parité. Les vainqueurs des tournois féminin et masculin empochent pour la première fois la même récompense : un million d’euros chacun.
(…)De 14 290 euros pour une défaite au premier tour à 1 million d’euros pour les vainqueurs des simples.
(Et donc le joueur éliminé dès le premier match touche 15 000 euros ?  Cela coûte 15 000 euros pour dire à un joueur :  » Merci d’être venu »  ?)


*******

Un Grand Prix de Formule 1 en France en 2013 ?

Sur le site  » Tour de Chauffe « , on apprend : « (…) Reste à trouver les financements, soit 25 millions d’euros entre le coût du plateau et les frais d’organisation. Pas simple. D’autant que le contrat type proposé par Ecclestone ne laisse aux pays hôtes que les seules recettes de billetterie, bien insuffisantes pour éviter un déficit. Mais la facture pourrait être allégée par une alternance entre les Grands Prix de France et de Belgique.

Combien gagne le vainqueur d’un Grand prix de Formule 1 ?
On apprend sur cette page :
 » Kimi Raikonen a gagné 40 millions de dollars par an, et il n’a gagné aucun championnat dans l’année. »

Le pilote de Formule 1, Fernando Alonso, « gagne 30,000,000 € par an  cela représente 2,500,000 € par mois,  638,298 € par semaine ou 127,659.57 € par jour!

*****

Combien coûte l’organisation de l’Euro 2012 en Pologne et Ukraine ?

Réponse :  » Le budget de la manifestation est estimé actuellement à 44 milliards d’euros dont 25 uniquement pour la Pologne. Pologne Le 85% du budget sera consacré à l’amélioration de l’infrastructure que cela soit au niveau des moyens de transports (poste le plus important)

Pologne
Le 85% du budget sera consacré à l’amélioration de l’infrastructure que cela soit au niveau des moyens de transports (poste le plus important avec la construction d’autoroute et des voies ferrées) ou des stades. La ville de Varsovie va investir 250 millions d’euros pour la construction d’une nouvelle ligne de métro.
Au niveau du financement, le fond de financement de l’Union Européenne devrait couvrir le 20% des frais des projets liés au infrastructures. Le reste sera pris en charge par l’état polonais.

Ukraine
6.8 milliards d’euros seront investis pour la rénovation ou la construction d’infrastructures avec en outre le stade de Kiev qui accueillera la finale. »

Le stade de Kiev (Ukraine)

******

Le Tour de France ?

 » 22 équipes au départ : en moyenne, une équipe présente sur le Tour de France s’aligne avec un budget de 9,2M€. »
Rabobank : 15M€ de budget .(…) Ils paient très cher leurs leaders (Cavendish, Gesink, Karpets…). Saxo Bank engloutit d’ailleurs une  partie de son budget (7M€) dans le salaire d’Alberto Contador de même que la nouvelle équipe Leopard Trek doit assumer les deux salaires des frangins Schleck et du Suisse Cancellera. Raison pour laquelle l’équipe luxembourgeoise aligne le quatrième plus gros budget de ce Tour de France 2011 avec 13M€.

Sur le site « Pronostics » : Pour le Maillot Jaune, un million d’euros sont versés, pour le Maillot Vert, 145.400 euros et 106.750 euros pour le Maillot à pois. »


source photo

*******

Jeux Olympiques ?

Dans le « Journal Canadien des Affaires« , on apprend ceci :

 » L’exemple célèbre est celui de Montréal, la ville qui a pris 30 ans pour rembourser ses 1,5$ milliards de dette des Jeux olympiques de 1976.
Une autre est Athènes, où les contribuables ont encore du mal à rembourser les milliards dépensés pour les Jeux de 2004, une facture qui a fini par être plus de cinq fois son estimation initiale.
Et puis il y a Nagano, au Japon, qui a tant dépensé pour les Jeux d’hiver de 1998, et soulevé tant de soupçons, que les organisateurs olympiques ont brûlé leurs dossiers financiers.

(…) Même pour les villes qui affirment être rentrées dans leurs frais, de nouvelles recherches démontrent le contraire. Pour certains hôtes, les coûts annuels d’opérer d’énormes installations sportives mènent à l’endettement. À Sydney, en Australie, par exemple, l’estimation des coûts à long terme est de 2,3$ milliards pour exploiter le Stade Olympique de 90 000 places. Et en 2005 — un an après ses Jeux d’été— Athènes a rapporté que les coûts annuels d’entretien sur les installations olympiques étaient de  124$ millions. Pendant ce temps, la plupart de ces installations restent sous-utilisées.

 

*********

 


%d blogueurs aiment cette page :